Nestor en action

Le magnifique Nestor (de Saskia) vit quelques moments délicats puisque nous avons dû remanier les paddocks pour quelques temps. Il a donc dû quitter Vénus et Kizzy, qu’il aurait protégées avec véhémence de l’arrivée d’un inconnu – Zanca.

 

L’énergie de Nestor tient Zanca en respect pour un moment. Dans les contacts brefs qu’ils ont eus, on a pu entendre des couinements brefs et modérés, et l’observation confirme cela: des gestes de protection plus que d’agression, chacun menaçant de se mettre ‘à cul’ contre l’autre.

Je n’ai aucune illusion. Zanca sera dur au moment du repas, quand bien même nous prendrons soin de mettre plusieurs points de nourrissage. Cela va automatiquement déclencher la réaction-retour de Nestor. Il sait être tolérant… à condition qu’on soit doux à son contact… Nestor va s’épuiser à garder ses juments voire se mettre en danger. Et il n’est pas question d’abîmer l’un ou l’autre. Il faudrait des semaines de cohabitation avec une séparation pour envisager de réellement les mettre ensemble. Nous n’avons pas ce temps-là. Et je n’ai pas envie de faire vivre cela à tout le monde.

Nestor déménage donc momentanément. Il sera frustré, fortement, mais hors de danger, et mieux vaut qu’il ait des croyances de victoire plutôt que l’expérience de perdre ses juments…

Dans son nouveau paddock, c’est l’affolement immédiat, pas un hennissement, il sait, on lui a expliqué, il a senti. Mais sa frustration est immense, et il nous offre un spectacle magnifique où il développe toute sa puissance, tout son panel d’allures superbes, il est prêt à gravir des montagnes pour retrouver ses belles:

Il est juste magnifique.

Je sais qu’il s’en remettra. La vie n’est pas un long fleuve tranquille, pas même ici… Après une dizaines d’allers-retours fantastiques à arpenter à fond les clôtures pour en trouver la faille, il est tout simplement allé manger en bonne et douce compagnie.

Nous aurons cependant intérêt à être bien vigilants sur les fermetures des clôtures de son parc 😀

Les vermifuges sont arrivés

M. Deroubaix Julian nous a apporté les vermifuges, commandés hier matin, hier soir.

La vermifugation peut donc commencer. Les paddocks propriétaires sont autonomes. Le paddock troupeau doit se concerter: ou quelques personnes font tout le troupeau, ou chacun fait son cheval.

Je suivrai la décision que vous prendrez.

Merci à vous de votre réactivité concernant la commande de produits 😉 et un super merci au vétérinaire de les avoir amenés jusqu’à nous!!! N’oubliez pas de lui faire savoir combien il est appréciable qu’il ait fait ce geste 😉

Lampourde

Le climat n’a pas été très aimable pour nous permettre d’aller finir d’éradiquer la lampourde.

Les graines des derniers plants sont au sol désormais.

Votre aide n’est plus nécessaire. Elle a permis de retirer presque tous les plants, et c’était vraiment un sacré boulot, auquel vous vous êtes appliqués, et tenus ces derniers temps régulièrement et longuement pour certains d’entre vous. Un grand merci.

Nous réouvrirons ce week-end.

Une règle absolue va primer sur les prochaines semaines: pas un cheval, pas un poney n’a le droit de disséminer des graines (dans lesquelles ils ne manqueront pas de se rouler) hors du parc, et toutes les graines trouvées sur eux doivent rester sur place ou être détruites si elles en sortent.

Je vous remercie 🙂

Et on remet ça l’an prochain, à chaque bébé lampourde, zou, un arrachage immédiat! 🙂

REGLEMENT INTERIEUR 2018-2019

Règlement intérieur

Article I :

Tout le poney club et ses activités sont placées sous l’autorité de Ghislaine Joubert, enseignante responsable du centre, ou d’une personne désignée par elle.

Article II : Usages

La loi Evin interdit de fumer dans les lieux publics ou privés, ouverts comme fermés, recevant des mineurs, afin de leur montrer l’exemple. Vous avez été informé : un poney club est forcément non-fumeur, sur toute sa superficie.

Poursuivre la lecture

Météo humide et glaciale à venir

Si j’ai bien lu ce qui est annoncé, il me semble que la météo n’annonce rien de bon dans les heures qui viennent.

Je ne serai pas présente pour gérer cela, je vous invite à vous informer les uns les autres quant à l’état de vos poneys ou chevaux en fonction du temps qui  passe. Avoir froid quelques heures est bénéfique pour faire réagir l’organisme. Avoir froid 24h est plutôt difficile, 48h devient néfaste a niveau musculaire (des tremblements importants incessants peuvent entrainer des courbatures, contractures, myosites…) sans parler des toux et nez qui coulent – beurk! ).

Je rappelle à toutes fins utiles que les chevaux sont sortis du foin de 8h du matin à environ 14h (à 30mn près) puis de 15h à 19h environ. Cela veut dire que tant qu’ils sont hors du foin, ils sont théoriquement en tout cas sous abri: ils ont – du moins on l’espère – le cerveau suffisamment libre pour choisir d’aller s’abriter ou non.

Voilà… Allez, bon week-end, et sortez couverts! Avec les habits de ski les amis!

Lampourde épineuse: demande d’aide n°72

Sous l’impulsion de Charlène, voici un tableau pour manifester les jours où vous êtes présents pour aider 🙂

https://cally.com/event/index/mi288v8896r28kair

Il s’agit d’arriver avec des vêtements qui n’accrochent pas trop les plantes (jeans, pas de laine, etc.)

Certains peuvent couper les plantes au ras du sol, d’autres déplacer les plantes jusqu’au futur feu.

On peut aussi Poursuivre la lecture

Lampourde, besoin d’aide bis, ter ou quarto

A voir absolument pour ‘se la mettre dans l’oeil’ (au sens figuré, parce-que, vache, elle pique et pas pour de faux celle-là!)

https://www.alamyimages.fr/lampourde-epineuse-xanthium-spinosum-plantule-a-quatre-vraies-feuilles-image276165033.html

Nombre de Lampourdes trouvées dans les ‘paddocks propriétaires’:

P0: 3 pieds il y a dix jours (merci à Sabrina pour les avoir retirées)
P1: 3 pieds il y a 3 semaines
P2: une vingtaine de pieds (merci à Pauline, Inès et Ismaël pour les avoir trouvés et retirés)
P3: 3 pieds (merci à Pauline)
P4: 1 pied (merci à Pauline)

En P2, les plants étaient mangés. Comme ils étaient adultes, ils sont faiblement voire pas toxiques. Nous ne savons pas quel animal les a consommés. Mais nous allons surveiller qu’il n’y ait pas de repousse, sans quoi là cela deviendrait dangereux.

Nombre de Lampourdes trouvées ‘dans le paddock troupeau’: des centaines!

Merci à Bianca, Stéphanie, Carole, Pauline, Charlène, Gilles, et Sabrina d’avoir participé (et pardon à ceux que j’ai oubliés!).
Spécial merci à Charlène, Stéphanie, Sabrina et Gilles qui y ont déjà consacré de très longues heures… et efficaces!

La plus grande partie des Lampourdes a été coupée ou arrachée au troupeau, mais il reste encore une bonne part de boulot.
Il faut quelques jours à cette plante coriace pour sécher. Et pour que je puisse alors enfin la brûler (et, croyez-moi, je regarde avec un plaisir non dissimulé chaque graine se consumer, et j’organise et réorganise le feu pour que rien n’y réchappe).

Par ailleurs, un nombre considérable de graines est déjà tombé au sol. Toute longe qui trainera au sol en ramassera et on risque de semer cette saleté (oups j’l’ai pas dit) ailleurs jusqu’à l’étable voire dehors en promenade. Je ne parle même pas des chevaux qui vont se rouler sur ces zones et récolteront dans les fanons, toupets, crinières et queues de quoi repeupler l’Amazonie le club et les lieux de promenade en Lampourde… :-/

Il serait je pense, je suis sûre (et je suis preneuse de toute autre idée) judicieux de passer dans les champs avec des chiffons, serviette, vêtements à jeter, en les laissant trainer au sol pour que les graines s’y accrochent. Et de nouveau brûler tout ça.

Donc encore besoin d’aide, de motivation, d’ingéniosité, de persévérance, et merci encore et encore pour celles déjà apportées!

Bref passage de Ninja / Lluvia

Il y a une dizaine de jours, Carole, la propriétaire de Vitamine, nous contacte pour savoir si nous pouvons héberger une jeune chienne abandonnée sciemment sur une route passante par son propriétaire. Elle vient de la sauver…

Un regard perdu qui ne comprend plus, un cou irrité par trop d’attache, une soumission infinie:

Cette chienne ayant survécu aux voitures et étant pucée, le propriétaire venait d’être contacté par téléphone.
Il n’a manifesté aucune envie de reprendre la chienne, dépité qu’elle soit encore vivante, prêt à la céder immédiatement officiellement. Motif: elle ne chasse pas.
Boooon…
Poursuivre la lecture