Il me l’avait pourtant dit …

Après le dernier stage de ‘massage bien-être’ en shiatsu, Pascal Vespertini m’avait signalé une réticence de Sendre à donner l’antérieur gauche.

Il m’avait parlé de son épaule. Avec un air grave. Brièvement. Et avait dit qu’il reviendrait la semaine suivante pour un soin. Ayant eu vent de son planning chargé ce jour-là, j’ai décliné.

Puis je me suis mal organisée, lorsque Séverine Deretz est venue faire des soins. Et puis, Sendre avait l’air d’aller si bien … Seule la gravité de Pascal me laissait soucieuse.

Ben voilà, maintenant c’est trop tard. Il a fait le fou, sur un terrain même pas trop dur. Il en ressort avec une fêlure du sésamoïde. Ses os sont pourtant solides, c’est vraiment la faute à pas de bol, dixit le vétérinaire en regardant les radios.

Donc il n’avait en vérité qu’une tension dans son corps qui le mettait en difficulté, en déséquilibre interne. On m’avait juste mise en garde.

Si Sendre m’a donné le pied sans rechigner, c’est qu’il répondait à ma demande simple de lui curer le pied. S’il ne l’a pas donné lors du stage, c’est qu’il refusait l’intention du soin … Il l’a senti, et il a communiqué sur sa gêne. Mais moi, je m’obstine à ne rien entendre, à minimiser. Voilà. Game over.

[Edit 08/05/2019 : une amie hier soir, ayant lu cette histoire, m’a raconté la chose suivante. Lorsqu’elle approche son cheval avec l’intention de lui faire des massages de soin (bien-être, pas thérapeuthiques), il s’éloigne clairement. En revanche, lorsqu’elle vient pour gratter son corps en fin de souffle, il se met sous ses doigts et se fait masser et gratter avec délices. Ne jamais sous-estimer le pouvoir de communication de nos animaux, ils sont bien plus puissants que nous dans la lecture de nos intentions.]

Vous aimez ? Partagez !

3 pensées à propos de “Il me l’avait pourtant dit …

  1. Pourquoi culpabiliser de la sorte Ghislaine quand vous faites tout pour le mieux ne laissant jamais rien au hasard, toujours au plus près du besoin du cheval… Vous n’êtes pas non plus une machine et avez droit à l’erreur. On refait le chemin à l’envers et on comprend les erreurs, c’est déjà bien, mais on en refait encore… J’espère que ce n’est pas Guimauve qui a détourné votre attention et les soins de Séverine portés sur Guimauve au lieu de Sendre (c’est moi qui vais culpabiliser…) C’est le même pied qui pose problème pour Sendre ou bien c’est autre chose ? J’espère que ça va aller… vous arrivez toujours à faire des miracles….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.