Nos jeunes cavaliers

Nos jeunes cavaliers, actuellement Lorie, Olwen, Ismael et Ines, progressent tranquillement mais joyeusement dans leurs perception de leur poney.

Ils ont tout d’abord appris (et sans doute depuis un peu oublié, mais pas trop) à quel point les poneys peuvent être réceptifs si on se centre bien avant de demander une transition montante ou descendante.

Ils ont vu récemment comment effectuer seuls leur détente: ils enchainent des transitions dans les allures (intra-allures), et des tourners dans le pli comme dans le contre-pli, et pour cela ils demandent à leur poney de se mettre dans l’équilibre qui leur convient le mieux (encolure plus basse ou plus haute). Certains arrivent à faire des fléchi-droits au pas et même un peu au trot, et cela sera à revoir encore. Ils enchainent aussi les transitions inter-allures (par le centrage en priorité, ou bien ils réitèrent la leçon de la jambe dès les prémices de manque d’attention de la part de leur compagnon).

Ils ont appris aussi la notion du temps mis par leur poney pour faire un tour de carrière à chaque allure, en fonction de l’énergie développée par le poney vers l’avant. Ils peuvent donc commencer à imaginer ce qu’il faudra faire en TREC pour respecter une vitesse précise entre deux points de contrôle, ou comment gérer le pas le plus rapide et le galop le plus lent possible. Un peu de travail en perspective mais on n’en est pas encore là.

Tout fraichement, nous avons vu la notion d’amplitude, ou plus exactement ses variations en fonction de la vitesse mais aussi du stress et de l’équilibre. Avec une encolure plus haute (quand on veut les freiner ou quand ils sont inquiets), zou, l’amplitude de la foulée diminue. Avec un cheval bien serein et des accélérations plus progressives, ou des transitions descendantes demandées par le centrage, l’assiette, hop, l’amplitude augmente.

Par exemple, Pépito qui n’aime pas freiner, et qui impose encore l’emploi de la main pour effectuer les transitions descendantes, a toujours des toutes petites foulées en passant du galop au trot, puis ils reprend sa belle amplitude ensuite. Quartier et Polisson ont une belle foulée de trot bien ample sur cette même transition. Et Youpi, qui est toujours à fond avec une encolure un peu haute et des allures naturelles étriquées, pour le moment, nous montre toujours de toutes petites foulées 🙂 avec de belles amorces parfois. A travailler donc !

Vous aimez ? Partagez !
  • 1
    Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.