Gira, belle et grande Dame …

Mi décembre 2020, j’ai eu la chance d’accueillir puis travailler avec Gira à l’écurie, durant quatre mois.

(En italique, des liens sur lesquels vous pouvez cliquer)

  

L’élevage d’Iberyn venait d’acquérir cette belle et grande Dame dans un état corporel et psychologique très limite. Au bout de deux mois, si elle avait repris doucement de ( … ) Lire la suite...

Aucun commentaire sur Gira, belle et grande Dame …

Les habitants du club, printemps-été 2021

  • Nous avons eu de nouvelles arrivées au long cours :
  • Flirt, 6 ans, compagnon tout neuf de Lucie, est arrivé tout début février. Au début, il ne trouvait pas sa place avec nous, trop envahissant, insistant ou paniqué … 
  •  
  • Le temps, le travail avec Pélagie et Lucie ont permis de clarifier tout cela. Sa
( … ) Lire la suite... Aucun commentaire sur Les habitants du club, printemps-été 2021

Ca bouge chez les pensionnaires au long cours

Darcy : Arrivé à l’automne 2019, accompagné de sa propriétaire Aubrée, je n’ai jamais pris le temps de vous présenter ce superbe croisement d’Irish et de Trotteur. Pie bai, il rentre juste dans l’âge adulte. Il fait plaisir tant par sa bonne volonté que sa belle compréhension ou ses déplacements aériens. Son intelligence se repère ( … ) Lire la suite...

Aucun commentaire sur Ca bouge chez les pensionnaires au long cours

Mes merveilleux pensionnaires

Ces derniers mois ont été un poil difficiles sur la structure. 

Et je crois que sans l’aide de tous [ parfois pour aider au nourrissage / parfois pour prendre complètement en charge le fonctionnement en mon absence / régulièrement pour nettoyer (du coup de balai jusqu’aux voyages à la déchetterie) / entretenir (hum, ou réparer) ( … ) Lire la suite...

Aucun commentaire sur Mes merveilleux pensionnaires

Opale a trouvé une nouvelle famille.

La notre highland cattle Opale me prenant trop de temps (pas toujours disposée à suivre, pas toujours disposée à se laisser approcher, pas toujours disposée à rester dans les clôtures), il m’a fallu me résoudre à accepter l’évidence :

Elle accepte l’éducation, mais les conditions de vie ne sont pas idéales et je n’ai pas ( … ) Lire la suite...

Aucun commentaire sur Opale a trouvé une nouvelle famille.

Epona, ou la grégarité exacerbée

Epona, jeune jument à peine débourrée, grise de robe, et sportive d’aspect, est arrivée en début de confinement sur la structure.

Son petit défaut pour arriver ici ?

Bah, trois fois rien … Une paille. Une broutille.

Certes, bon, il est vrai qu’elle fait montre d’agitation systématique et excessive, à l’attache quand elle est loin ( … ) Lire la suite...

Aucun commentaire sur Epona, ou la grégarité exacerbée

Vénus, douce jument épicée

Vénus accueille Epona avec la sobriété qui la caractérise

Epona, arrivée au club quelques jours avant l’Ere du Confinement, a mal supporté de vivre seule en paddock.

Les propriétaires de Vénus et Kizzy ont alors accepté qu’elle intègre leur paddock.

Pour qui connait Vénus, la vidéo ci-dessus semble juste ‘normale’. En effet, l’excentricité de la ( … ) Lire la suite...

Aucun commentaire sur Vénus, douce jument épicée

Fermeture provisoire de la pension

Selon les consignes gouvernementales, et quand bien même vous faisiez l’effort de rester à distance de toute autre personne, de ne pas être à plusieurs en même temps sur la structure, etc. l’écurie Al Fort ferme ses portes aux propriétaires de chevaux.

L’entretien de la structure continue. Les pensions-travail persistent mais sous la forme de ( … ) Lire la suite...

Aucun commentaire sur Fermeture provisoire de la pension

Symphonie du Plaisir et la tempérance, deux mondes à rapprocher …

Quelques rappels.

Elle se nomme Symphonie donc.

Elle est déjà venue au club, il y a quelques années : http://ecurie-alfort.fr/blog/2015/08/02/symphonie-en-rene-majeure/

Symphonie a beaucoup progressé depuis. Le galop reste presque impossible ne carrière : rien que l’idée du galop la met dans un tel état ! En effet, tout exercice qu’elle imagine préparatoire au galop la ( … ) Lire la suite...

Aucun commentaire sur Symphonie du Plaisir et la tempérance, deux mondes à rapprocher …

Ces nuances qu’on oublie trop

Mes recherches sur ce qui se pratique dans la belle équitation de tradition française (non, pas celle inscrite à l’UNESCO, la vraie, celle qui renie les enrênements et considère que l’intelligence, le tact et la technique du cavalier doivent être suffisants pour pallier à tous les problèmes de communication) m’amènent à de surprenantes découvertes.

Bon, ( … ) Lire la suite...

2 commentaires sur Ces nuances qu’on oublie trop

Flodwin, un débourrage gigogne (acte II)

(Article commencé le 29 août 2019, qui sera terminé prochainement)

Avec Flodwin, l’apprentissage – du moins chez nous – n’est pas linéaire ni de tout repos. Elle semble de si belle volonté, mais aussi si récalcitrante à sortir de son train-train concédé. Je ne sais pas trop si elle considère qu’elle en a fait assez ( … ) Lire la suite...

Aucun commentaire sur Flodwin, un débourrage gigogne (acte II)