Cody et sa dentiste Muriel Tudziarz

Cody est d’un tempérament anxieux.
Son encolure est telle qu’il la met facilement à la retourne (creuse sur la partie supérieure au lieu d’être harmonieusement bombée)…
Confier ce cheval à un professionnel en dentisterie équine n’est pas une mince affaire: il lui suffirait de lever très fort la tête dans sa peur pour blesser la personne au bras.

Comme vous le voyez, cela n’a pas été sans inquiétude.
Poursuivre la lecture

Stick en fibre de verre: rappel

Vous savez, ces cavaliers qui ont pour (fâcheuse) habitude de ranger leur stick ou cravache dans leur botte…
En général, c’est juste le temps de quelques manoeuvres, pour se libérer les mains…
Ils ont très certainement dû entendre leur enseignant – s’ils en ont – leur dire que ‘Surtout pas malheureux! en cas de chute, ça peut se casser et te traverser le mollet!’ ou pire…

Bon.
Au club, vous m’avez vu jeter des quantités phénoménales de cravaches ou sticks, sans rechigner, sitôt que je les repérais potentiellement blessants.
Leur utilité est d’aider le cheval à comprendre son cavalier, pas à le blesser accidentellement sur un toucher banal…

Alors, voilà…
Poursuivre la lecture

Vénus et sa drôle de gonfle

Vénus, fort jolie de son état, et très princesse dans l’âme, nous a fait une gonfle bizarre l’autre matin.
En arrivant dans le pré pour l’emmener faire une séance de travail, j’ai trouvé que son antérieur droit était louche en face interne, au-dessus du boulet…
Me suis dit que ce devait être la boue. Surtout que la belle ne boitait pas.

Donc douche. Que nenni! Pas une bizarrerie, une belle gonfle oui!
Qui augmentait tandis que je douchais: ah, belle indication! Un bobo tout neuf, en cours d’évolution…
Et chaud! Si chaud qu’en très peu de temps le poil a été sec après la douche sur cette face interne d’antérieur droit, et nulle part ailleurs.

Pour vous former l’oeil, je vous propose ces photos: Poursuivre la lecture

Les pieds de nos chevaux cet hiver 2018

Fait rare et assez marqué chez nos chevaux cette année: nous avons quelques cas de chevaux dont les sabots ont très mal réagi à l’arrivée brutale de la pluie…

Le ramollissement soudain de leur corne par la pluie, jumelé à des zones boueuses peut-être, mais en tout cas à bien plus de zones caillouteuses (remblai, dalles bien dégagées)… cela a fait des pieds sensibles, qui ont continué à se sensibiliser au lieu de se renforcer.


Poursuivre la lecture

Dylan ou la renaissance

Il était une fois un cheval…
Un cheval de bonne famille, promis à un bel avenir,
qui n’est pas né avec la conformation idéale attendue,
qui n’est pas né avec des pieds irréprochables,
et qui n’a donc pas suivi la voie royale.

Et ce cheval-là, je l’ai acheté. De mon plein gré. Poursuivre la lecture