Balbutiements dans le piaffer

Cela fait quelques mois que de temps en temps, Vénus et Dylan abordent le rassembler. Vers le piaffer pour Vénus, vers le piaffer, le passage et le galop pour Dylan.

Il m’est impossible d’y travailler de manière assidue tant les chevaux y pensent ensuite sans cesse et le proposent à chaque transition descendante un peu énergique, à chaque enchainement de figure un peu complexe.

Sur ces balbutiements vers le piaffer, ce qui est remarquable c’est que spontanément, Vénus propose la pesade/levade ou la débandade, là où Dylan propose une sorte de galop en place ou l’immobilité presque dans la posture de l’Isard sur le pic, chacun voulant trop s’appliquer. Long va être le chemin 😉

Isard sur le pic à droite

Il nous faut déjouer leurs tendances naturelles surtout sans les contrarier, pour garder leur générosité, revenir sans cesse au pas compté diagonalisé pour remettre au calme, et aux transitions variées pour leur faire penser à l’activité sans se figer dans un équilibre bien à eux.

Et voilà, depuis peu de séances, ici ou là, apparaitre quelques battues de diagonalisation en place, hanches abaissées. Tout ceci au milieu de quelques dizaines de propositions autres. Mais qu’importe ! Ils commencent à s’organiser enfin ! Ils commencent à trouver cette organisation corporelle, cette énergie calme, cet ensemble d’équilibres-là …

Sendre lui, enchainait lors de ses balbutiements, des jambettes en place, plus énergiques les unes que les autres, voire les deux antérieurs en jambette en même temps. Que de générosité de la part de chacun de ces merveilleux chevaux !

Que de passionnants moments de recherche.

Vous aimez ? Partagez !
  • 1
    Share

2 pensées à propos de “Balbutiements dans le piaffer

    1. Merci de ta réaction interloquée. J’ai ajouté un schéma de Baucher dans le texte. C’est un cheval sous-lui de derrière et de devant. Les Quatre sabots sur un tabouret quoi …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.