Abcès dans le pied

Maréchaux et moniteurs disent ces derniers temps, dans mon entourage du moins, combien ils ont eu de soucis d’abcès du pied chez leurs chevaux depuis cet été…

Nous rien, aucun problème de pied!
Enfin, si, quand notre maréchal a dû nous abandonner quelques temps, nous avons frôlé des fourmilière prestement et intelligemment stoppées à temps par le come-back (ndltr: le vient-derrière; oui, je suis bilingue, ne m’adulez pas, vous savez, c’est naturel chez moi) d’Olivier Hernanz, notre maréchal hors pair.
En effet, son absence dans notre écurie nous a montré en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire que sans son oeil, ses mains et son feeling, les sabots de nos chevaux peuvent se dégrader à une vitesse déconcertante (Guismo, Pompon, Galopin, Roméo, Qavale, etc.). Il a su montrer encore une fois son talent et juguler tout ça en un ou deux parages maximum. Ouf, pas de catastrophe 🙂

Mais il y a quelques jours (lundi), Ubac se déclare boiteux. Franchement boiteux. Et abattu. Bon. Avec un poteau au postérieur gauche.
[Alors, euh, non, un poteau n’est pas un poteau, hein… suivez un peu! un poteau, c’est tout bêtement une jambe gonflée dont on voit moins les articulations, prises dans l’oedème].

L’inspection rapide ne donne aucun caillou coincé sous le pied, à la limite une sole à inspecter (surtout en bout de ligne blanche il me semble); quant à la palpation de l’engorgement, rien ne semble faire vraiment mal à Ubac, aucune trace de coup, rien de facile à détecter en tout cas. Bon, ou un faux-mouvement, ou un abcès. La propriétaire plus tard trouve bel et bien un point d’entrée (en l’occurrence, de sortie, là) de l’abcès. Et même de la fièvre le soir. Mince.
Conseils d’Olivier: après la désinfection habituelle pour un abcès (propulsion de javel par le trou apparent), colmater le trou avec de l’argile.
En très peu de temps, nette amélioration. La jambe a désenflé sérieusement, la fièvre n’est pas reparue, Ubac pose complètement son pied et s’appuie dessus depuis aujourd’hui, et on continue les soins.

Allez, c’est la fin, on continue encore un peu pour assurer le coup, hein! 🙂

Vous aimez ? Partagez !
  • 2
    Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.