Lampourde épineuse: demande d’aide n°72

Sous l’impulsion de Charlène, voici un tableau pour manifester les jours où vous êtes présents pour aider 🙂

https://cally.com/event/index/mi288v8896r28kair

Il s’agit d’arriver avec des vêtements qui n’accrochent pas trop les plantes (jeans, pas de laine, etc.)

Certains peuvent couper les plantes au ras du sol, d’autres déplacer les plantes jusqu’au futur feu.

On peut aussi créer les futurs brasiers: chercher et ramener deux bottes de vieux foin ou de paille (dans le van), bien secouer chaque tranche pour qu’il n’y ait pas de fourrage ‘plaqué’ ne brûlant donc pas, étaler une botte en rond ainsi, faire de même avec la deuxième sur la première. Eventuellement ajouter du petit bois (à aller chercher près de la bâtisse et à ramener). Il faut bien cela pour pouvoir tout brûler…

Ramasser les graines est plus minutieux mais tout aussi important. Ne pas hésiter à ôter aussi la morelle 😉

Faire et refaire le tour des parcs, la plante pousse sans prévenir, ou bien des tiges nous ont échappé…

Attention, prévoir des gants épais, ça pique cette chose-là!!

Quand les plantes ont séché au moins trois-quatre jours au soleil (ou plus sans soleil), on peut allumer le feu. Et rester à côté avec une fourche pour remettre les tiges récalcitrantes par-dessus le brasier, aérer le dessous du brasier en soulevant doucement de la fourche pour que l’air circule et ravive les flammes. En effet, la plante brûle mal et seules les flammes vives ont raison des graines.

Et avant de sortir d’où que ce soit, récupérer toutes les graines collées sur vous et les mettre sur un futur ou un actif brasier… Chaque pas fait au contact de la plante vous chargera de ses graines sur vos lacets, coutures de jeans, voire si vous vous êtes accroupis dans les cheveux, etc. Si vous avez des vêtements que vous posez au sol (par exemple quand il fait trop chaud près d’un brasier), zou, les graines restées au sol s’y accrochent. Vérifiez aussi vos gants, manches… 😀

Nos sols de paddocks sont détruits, la nature nous le rend bien, il faut quoi qu’il arrive assumer… ou changer de fonctionnement (mais alors il va falloir que chacun trouve des idées! 😮 ) et donc assumer la transition aussi…

Bon, et si vous ne pouvez ou ne voulez participer à la destruction de la plante, merci de le signaler tout de même, cela nous permet de savoir comment on va avancer et s’organiser!

Vous aimez ? Partagez !
  • 11
    Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.