Salon du cheval à Hambourg, avril 2018

L’Ecole de Légèreté a été intensément présente au salon international du cheval (Hansepferd) cette année à Hambourg.

Chaque matin, M. Karl y faisait une courte mais dense et instructive conférence. Chaque jour, même le vendredi, elle voyait se remplir les bancs et les espaces autour d’auditeurs tour à tour attentifs, enthousiastes, amusés mais toujours convaincus…
Menée en anglais par M. Karl, cette conférence était simultanément et brillamment traduite en allemand par Ilka Flegel.

Chaque début d’après-midi, une présentation pédagogique et technique était présentée par Sabine Mosen sur les deux premiers jours, et Bea Borelle sur le dernier jour (toutes deux enseignantes pour former des instructeurs de l’Ecole de Légèreté). Sabine avait comme élèves à cheval, Katja Lauer et Barbara Stubenrath, et Bea présentait Lisa Ericson (qui a, sur le final, présenté sa jument aussi en liberté à pied dans les meilleurs mouvements de Haute Ecole puis montée en cordelette avec la même qualité technique).

Chaque milieu d’après-midi, des instructrices de l’Ecole de Légèreté présentaient un programme complet depuis la Basse jusqu’à la Haute Ecole. Ces instructrices proviennent de différents pays (cette année en l’occurrence d’Allemagne – Christiane Horstmann, Katja Lauer, Barbara Stubenrath – Suède – Lisa Ericson – et France – Carole Lothon). Voici une de ces présentations:

(La vidéo est tirée, avec son autorisation, du compte facebook professionnel de Carole Lothon que vous pouvez voir ici)

Enfin, en fin d’après-midi, M. Philippe Karl (71 ans à ce jour), présentait son cheval, High Noon, hongre hanovrien, en Basse, Haute Ecole et obstacle, chose qu’il doit être plus ou moins le seul à faire en représentation à ce niveau et avec un tel cheval.

Pour mémoire, High Noon a été acheté à prix ‘abordable’ car il avait été cassé ‘accidentellement’ (comme beaucoup trop) au sortir du débourrage. En effet, les hanovriens (et tant d’autres…) sont débourrés en un ou deux mois et présentés pour les ventes de Verden (haut lieu du commerce de ces chevaux) déjà dans des allures ‘extraordinaires’ et dénaturées, et déjà dans la position du ramener (donc violentés en bouche car il n’ont pas eu le temps de comprendre tout ce que disait la main), etc. High Noon, cheval talentueux il est vrai, a fini boiteux avant même le jour des ventes de Verden.
Il a été mis dans un pré en espérant que son tendon se répare. Raté.
M. Karl a pu l’acheter plus tard, l’a envoyé dans les meilleures cliniques vétérinaires allemandes, et il s’est avéré que le cheval était en effet toujours abîmé au niveau des tendons, mais avait aussi des prémolaires cassées.
On imagine que pour se défendre à s’en abîmer un tendon et se faire casser des dents, ils n’y sont pas allés de main morte, au débourrage et début de dressage express… Mais ces hypothèses n’engagent que moi.

M. Karl a donc fait le nécessaire pour que High Noon cesse de souffrir, puis pour lui réapprendre l’équitation dans de meilleures conditions, avec toujours le risque que son tendon le lâche, et que son mental ne revienne jamais à la normale, etc.
High Noon a progressé – avec quelques alertes – puis a été présenté à Hansepferde il y a quatre ans déjà… Et là, la panique pour lui, de se trouver de nouveau dans un lieu de présentation, dans cette ambiance surchauffée, devant des tribunes, des grands rideaux, etc. M. Karl a pu présenter tout son programme sur un cheval survolté, fuyant, crispé souvent, impossible à garder à l’arrêt, etc. mais pourtant tellement avancé dans son travail déjà!

Et cette année, les voici de nouveau donc, mais seuls, sans le soutien psychologique des autres chevaux pour High Noon, et à l’obstacle de surcroit, avec un cheval d’une puissance qu’on ne soupçonne même pas:


Vidéo issue de cette page facebook .

(pour info, j’ai vu ce cheval, en longe, faire un saut-de-mouton, de joie, bien plus haut que le plus haut des chandeliers… autant vous dire qu’il n’a aucune difficulté à franchir ces drapeaux, si ce n’est la crispation et le stress liés à la représentation).

Trois journées remplies d’Ecole de Légèreté, à côtoyer les autres cavaliers de cette superbe école, dans une ambiance agréable, détendue, et pleine d’entraide… Des conférences d’une logique implacable et facile à comprendre, des démonstrations extraordinaires à couper le souffle… Des émotions si fortes…
Et une telle tendresse, une telle reconnaissance le dernier jour lorsqu’à la fin de leur démonstration, les instructrices ont encerclé délicatement et longuement M. Karl, en rond d’honneur…

Bravo la team de l’Ecole de Légèreté!
Bravo M. Karl, chapeau, vous êtes un Grand Monsieur,
c’est un honneur d’être des vôtres et un privilège de bénéficier de vos enseignements,
c’est une fierté infinie de porter vos couleurs,
c’est un bonheur d’enseigner le bon sens et le respect équestre à un tel niveau de connaissance,
c’est une chance inouïe de vous connaitre et vivre tout cela.

Vous aimez ? Partagez !
  • 55
    Shares

Une pensée à propos de “Salon du cheval à Hambourg, avril 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.