A Villefranche de Lauragais, maltraitance connue

A ce monsieur contre qui une plainte a été déposée pour maltraitance, je lui avais acheté Polisson il y a dix ans.
Le licol était si serré que le poil ne poussait plus dessous, et que la mâchoire inférieure était déformée sur la zone de contact.
Polisson a gardé de ses années d’emprisonnement une solide difficulté de socialisation, qui s’améliore depuis deux ans seulement. D’une part il a eu un comportement grégaire d’une rare

intensité, à risquer sa vie dès que les autres poneys étaient hors de vue (trois fois, il a failli se tuer, une fois à l’attache en stalle, une fois en sortant d’un box par la fenêtre, une fois en franchissant la barre de poitrail d’un van pour sortir par la petite porte devant).
Polisson a mis longtemps avant de se laisser manipuler correctement. Il avait tant d’énergie de liberté, tant de réticences à établir un lien avec nous, tant de choses à prouver au monde!

Ce monsieur m’avait même confié lorsque j’ai acheté Polisson, Rocco puis Topaze (des jeunes poneys bais eux aussi, des poulains de SansNom, une des ponettes de Claude Sebe achetés par ce gars, donc) pour les débourrer et qu’il puisse ensuite les vendre.
L’ancien club n’avait que deux ou trois ans, j’étais dedans à fond, je n’ai pas pris la mesure de la violence subie. Et pourtant, je le savais, puisque c’est la mort dans l’âme que je lui avais rendu ses deux autres poneys une fois débourrés, après avoir demandé combien il allait les vendre (bien trop cher, vraiment trop cher).

Ce sont toujours les mêmes lieux. Du temps est passé. Et pourtant…
https://m.facebook.com/youkaidi.youkaida.92/posts/121445205370591?hc_location=ufi

Une part de moi ne peut s’accommoder de ces années de silence dont j’ai fait preuve…

Vous aimez ? Partagez !
  • 1
    Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.