Chambardements dans les paddocks

Pourquoi ces chambardements?
Afin de respecter l’engagement de libérer un paddock pour début août.

Le but est de pouvoir accueillir Dahouk, jeune jument barbe dont les propriétaires partent en vacances au mois d’août. Elle est à peine débourrée, et a simplement besoin de comprendre un peu plus les gestes et attentes des humains, qu’elle fuyait il y a seulement quelques petits mois encore.
Sa monitrice habituelle vient d’accoucher, et est bien en peine pour la travailler 😀
C’est donc ici qu’elle vient progresser.

Nous avons du coup réuni Sautenlair, Quadrille, leur fille Bérénice et Holycoeur, ainsi que Kizzy, dans un même paddock. L’entente est merveilleusement calme.
Kizzy, sensible au jeune âge de Bérénice, accorde ‘de fait’ l’immunité à Sautenlair… qui peut du coup se coller à elle dans l’abri!
Ce phénomène s’était déjà produit avec Paprika qui avait profité de l’immunité accordée d’office à Arob@se!
Sautenlair semble stabilisée niveau digestif, ce qui est une belle nouvelle. Et Bérénice ne tape presque plus quand on la caresse sous le ventre ou vers les mamelles, commençant parfois à trouver cela agréable mais sans certitude.
Holycoeur qui avait des petites complications liées aux vers (malgré une vermifugation respectée), semble aller mieux. Elle a aussi été vue en Shia-Tsu par Pascal Vespertini qui l’a aidée à drainer son foie plus profondément qu’avec les seuls produits véto. 🙂

Quartier, désespéré d’avoir perdu femmes et enfants, se retrouve avec Sisco et Cody. Et semble apprécier malgré tout leur présence. Ces deux chevaux semblent lui apporter de la sérénité par leur comportement paisible et aimable.

Le dernier paddock se composera de Bambou, Altaïr, Flash et Petit Tonnerre Noir. Bambou devrait bientôt partir (fin juillet, maximum début août, pour un retour chez lui auprès de sa maman) et les trois autres gaillards resteront ensemble le temps pour eux de rejoindre une nouvelle pension.

Pour ne pas risquer de voir Bambou défendre Flash avec ferveur, j’ai opté pour une mise en commun en deux temps.
D’un côté, un paddock sert pour Flash et Petit Tonnerre Noir. L’entente a été immédiate, Flash apprend des jeux plus doux que ceux habituellement vécus avec son inépuisable grand copain Bambou. Et que je te mords les lèvres, et que je t’attrape un jarret, tout en lenteur et douceur.
Et à un paddock d’écart, Altaïr et Bambou font connaissance plus clairement, tout en douceur aussi. Bambou explique bien à Altaïr qu’au moment du grain, ce dernier doit rester sage et un peu loin! 🙂
Mais Altaïr joue les sourds-aveugles et se rapproche l’air de rien, discretos… Et le pire, c’est que ça fonctionne presque!
Dans quelques jours, nous mettrons les quatre comparses ensemble. Qu’on ait le temps de se raviser si ça chauffe et peut-être faire encore deux autres paires (TiTo et Bambou / Flash et Taïr) avant de remettre tout le monde ensemble…

Pour le moment, les affinités sont quasi idéales, même si les séparations restent une épreuve pour tous (tous? sauf pour Cody je pense, qui doit être ravi de ne plus avoir la belle mais frustrée et virevoltante Kizzy aux fesses… et sauf pour Kizzy donc!)

Vous aimez ? Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.