Panama et son surprenant abcès

Il y a environ trois semaines, une drôle de boule a été repérée sous le ventre de Panama.
Située à quelques centimètres du fourreau, on en a conclu qu’il devait s’agir d’une simple piqûre de guêpe ou d’abeille, sans chercher plus loin.

Et on n’a pas surveillé particulièrement, il faut être honnête.

Il y a dix jours, au même endroit, un gros gonflement a attiré l’attention, avec une plaie bien ouverte à cet endroit. Coup de pied? Non! Pas là, à moins qu’il n’aie cherché à saillir une ponette? Non! Aucune trace de coup. Juste ce gonflement bien délimité. Et le soir, ça coulait d’un liquide visqueux rougeâtre…. beuâârk!

Douche, spray aluminium pour protéger la plaie des mouches…

De mon retour du stage avec M. Philippe Karl, on me montre le beuâârk! et je presse dessus. Beeeuuuâââârk!!!
Ainsi de suite durant quelques jours, un liquide presque purulent est sorti en quantité de cette boule pas si grande… Vider le reste d’abcès jusqu’à retrouver un écoulement sanguinolent non visqueux, passer à la bétadine povidone iodée sous pression pour bien laver l’intérieur de la plaie, crème, spray, etc.

Pus, pas pus, beuârk, pas trop beuârk, jusqu’à ce que cela se ferme sans plus couler.
Qu’est-ce qui a pu faire cela?

Nous n’avons aucune preuve, mais on peut parier sur une épine de Prunelier (ou Epine Noire de son autre petit nom)…
Nous en avons dans les haies et lors de la taille il peut nous échapper des branches à notre vigilance.
Mais surtout comme cet arbuste pousse partout et sans demander leur avis aux gens, on en trouve de jeunes plants séchés dans le foin. Les chevaux n’y touchent pas mais les branches ou plants se trouvent dispersés et peuvent échapper à notre regard quelques temps…
Il suffit qu’ensuite un cheval marche dessus pour risquer de se faire traverser la fourchette voire la sole (véridique, une de mes anciennes cavalières a eu son cheval immobilisé presque deux ans à cause de cela), qu’une brouette roule dessus pour qu’il faille changer la roue (d’ailleurs, on a investi dans des pneus increvables à cause de cela), ou… qu’un cheval se roule dessus pour s’y empaler…

Les épines noires ont des épines qui provoquent systématiquement des infections douloureuses et longues.
Voilà voilà…
Panama semblé désormais guéri de son vilain petit abcès. Espérons que cela soit définitif…
En attendant, si vous croisez de ces mauvais branchages au sol, attrapez-les avec moults précautions et déposez-les soit sur le ‘tas à brûler’… un grand merci pour les loulous d’avance!

Vous aimez ? Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.