La chaleur…

La chaleur peut créer des diarrhées plus ou moins aigües…

Comme nous avons des épisodes de diarrhées en ce moment chez quelques-uns de nos équidés, voici une liste (incomplète malheureusement) de ce qui peut amener à ce désordre:
– stress ponctuel lors duquel le cheval aurait bien fui la situation s’il l’avait pu (transport, vache dans le champ de vision, etc.)
– virus
– bactéries habituelles qui connaissent un changement brutal (changement alimentaire comme changement de grain, de foin, mise à l’herbe, stress, médication, etc.)
– bactéries autres (salmonelle, etc.)
– giardia (parasite intestinal unicellulaire)
– oxyure (ver parasite s’installant sur la zone de l’intestin qui normalement récupère l’eau des aliments; par l’inflammation créée, l’intestin n’arrive plus aussi bien à absorber l’eau et les crottins sortent trop gorgés), petits strongles
– irritation mécanique des intestins (ingestion de sable en mangeant des plantes poussant sur du sable, ou du grain tombé sur un sol sableux…)
– ingestion de plantes toxiques (par ex: morelle noire dont notre club est pourvu habituellement entre autres)
– tumeur, abcès, ulcères ou autres désordres internes
– Et chaleur, donc!

Et en ce moment, nous y voilà, la chaleur est là, écrasante, étouffante. Les chevaux ont des marques de transpiration sur le corps sans avoir travaillé, malgré les abris.

Un petit coup d’asperseur ou de douche (pas des heures, hein, la douche, suffit de mouiller une fois, pas de faire prendre un bain, le gaspillage de l’eau n’est pas non plus une bonne idée) histoire de rafraichir l’organisme semble une idée parmi d’autres.
Je ne sais même pas si c’est une bonne idée, mais aucune étude ne dit le contraire 🙂

Vous aimez ? Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.