Mauvais temps général

Face aux intempéries, nous nous attendions à trouver des chevaux transis de froid.
Or, ce n’est pas le cas.
Bien sûr, lorsque le vent souffle juste après ou pendant un averse, oui, nos chevaux ont frais ou froid.
Mais non, le reste du temps, ça va.

Nous nous attachons à pousser le troupeau vers les abris régulièrement afin qu’ils acquièrent le réflexe d’y aller en cas de besoin. Et nous les forçons aussi à aller jusqu’aux abreuvoirs une à deux fois par jour, sans quoi certains préfèrent attendre jusqu’à avoir trop soif avant d’y aller (avec le risque de mal au ventre qui en découle).

Super nos loulous, de plus en plus à l’aise dans leurs sabots!

Vous aimez ? Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.