Pieds-nus après la ferrure: le dilemme pour Ganaëlle

Ganaëlle, appartient à Nadine (elle est fille de feu la première jument de Nadine) et partage sa vie avec Hifrane.
Elle a longtemps été soignée pour un problème important de syndrome naviculaire (os nommé naviculaire, situé en arrière du boulet, au travers duquel coulisse quelque tendon super important; lorsque cet os n’est plus lisse: alors aïe ouille aïe).

C’est après avoir épuisé toutes les ressources, pour la soulager de ses douleurs liées à ce syndrome naviculaire déclaré il y a plus de douze ans, qu’elle a fini par quitter ses semelles de fer.

Les soins consistaient en la mise en place d’une ferrure high tech posée par un maréchal au top du top (et le prix, aïe aussi, toutes les 5 semaines impérativement).
Efficace sans le moindre doute.

Et parfois quand les douleurs se faisaient trop constantes, les soins allaient à l’injection de produits relissants-repulpants-revitalisants-remodelants (ah non, zut, ça c’est ma célèbre crème de nuit! aussi chère que le produit de Ganaëlle mais bien moins efficace). Le Tildren.
Un doublet gagnant en effet…

Mais un fer ne permet plus l’amortissement – assuré par la boite cornée du sabot – des chocs reçus par le membre à chaque foulée, et augmente donc les douleurs et les dégradations osseuses, patiemment.

Lorsque nous abordions le sujet d’un changement radical en ôtant la ferrure, voici ce que Nadine pensait:
« Alors rdv avec véto et nouvelle perfusion de Tildren mardi dernier. Maintenant un mois de repos et je croise les doigts pour que le résultat soit aussi positif que les fois précédentes.
Quand je lis tout ce qui diffuse sur les forums au sujet des pieds nus je suis très critique sur cette analyse simpliste made in USA….Quelques échanges avec mon vétérinaire n’ont fait que confirmer mon sentiment….Je suis persuadée que si je mettais Ganaëlle pieds nus… j’aurais une tondeuse pieds nus! »

C’était il y a bien plus d’un an.

Mais…
Les effets escomptés sur ce ‘traitement au top’ sont devenus moins flagrants au printemps dernier.

Alors, les doutes, la torture psychologique ont pris le relais, après un séjour chez le Dr Chêne:
« Pour Ganaëlle les choses se compliquent! comme elle reste boiteuse (mais seulement au trot) malgré l’infiltration, la ferrure et l’ostéopathie, pour lui, il faudrait déferrer et voir comment le pied évolue. Voilà: mon vétérinaire et mon maréchal m’ont toujours dit qu’il ne fallait pas la déferrer! Que faire? je suis en plein dilemme ».

Et puis, qui ne tente rien n’a rien…

Nadine a quitté à contre-cœur son fidèle maréchal pourtant extrêmement compétent qui la suivait depuis douze ans. En effet, il ne pouvait envisager autre chose que des fers spécialisés, malgré leur inefficacité croissante depuis quelques temps.
Et en faisant confiance à l’excellent maréchal Olivier Hernanz, vraiment spécialisé dans le parage naturel (connaissance des différentes méthodes et feeling extraordinaire) qui sévit au poney club, Nadine a fait franchir le pas à Ganaëlle.

Résultat sans précédent: des améliorations infimes se font sentir semaine après semaine.
Olivier n’a jamais rechigné pour venir très souvent parer Ganaëlle. Nadine a quand même eu des moments de doute, mais jamais bien longs.
Et voilà, ça y est, Ganaëlle a enfin été remontée, premiers essais au pas en cours!

Par acquis de conscience, pour aider à l’amorti, la jument a été équipée d’hipposandales, les mêmes que celles d’Eclipse: les Old Mac’s G2.
En effet, les Gloves n’ont pas voulu des pieds de cette jument-là!
Un peu tatillonnes, non, les ballerines-moufles?

A suivre, bien sûr, en espérant que l’expérience sera définitivement une expérience positive, Nadine le mérite…!

Vous aimez ? Partagez !

2 pensées à propos de “Pieds-nus après la ferrure: le dilemme pour Ganaëlle

  1. Ben, si la jument finit par retrouver une mobilité relative, ce qui a l’air d’être toujours le cas à ce jour puisque Nadine et Ganaëlle partent régulièrement en balade, au final, c’est plutôt positif, non?
    Pour le moment, vive le parage naturel (avec un maréchal vraiment compétent) et vive les hipposandales… 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.