Champions régionaux de TREC : Sabrina et Sisco

Dimanche dernier, Sabrina et Sisco sont partis pour un concours de TREC jouant pour le championnat régional, et la sélection à Lamotte Beuvron. Ce concours se déroulait en Aveyron, à Morlhon le Haut. L’organisation était extraordinaire. Les lieux sublimes.

Le TREC (acronyme de Technique de Randonnée Equestre de Compétition) est un concours qui se déroule en trois types d’épreuves :

  • Le POR (où les points sont calculés selon la feuille de route de chaque participant)
  • la maîtrise des allures (où chaque allure peut rapporter 30 points si le contrat est réalisé au mieux)
  • et le PTV (où chaque exercice effectué rapporte jusqu’à 10 points).

Des expériences antérieures ont montré que la qualité du foin n’est pas toujours au rendez-vous en arrivant sur place lors de divers TREC (ce n’est pas une critique, c’est un fait, ce sont des choses qui arrivent). Comme en plus ce concours-là était sur deux jours, Sabrina a cette fois été super prévoyante :

Comme on peut le voir, Sisco a à peine de quoi bouger au milieu de tout ce foin ! Il ne manquera de rien pendant son trajet, soyons rassurés ! (crédit photo : Sabrina Hallmann).

 

Le dimanche, c’était le POR (acronyme pour Parcours d’Orientation et de Régularité).

Durant cette première épreuve, les couples doivent :

  • 1/ relever un tracé avant leur départ (et ne pas se tromper) sur une carte vierge
  • 2/ suivre ledit tracé à une vitesse déterminée qui change à certains endroits (dits points de contrôle) inconnus à l’avance par le cavalier.

Ces points de contrôle sont placés sur le tracé, les couples ne les découvrent qu’au fur et à mesure. Les contrôleurs regardent le dossard, notent si le cavalier arrive bien par le bon chemin (et pas celui venant de 10m plus loin). Ils notent l’heure d’arrivée. Puis ils donnent le top départ ainsi que la nouvelle vitesse à conserver pour le tronçon suivant – de longueur inconnue.

Sabrina et Sisco (et les autres participants du même niveau d’épreuve) avaient un parcours de 22km à effectuer. Des paysages magnifiques, quelques pluies bienvenues, quelques errances et plein de satisfactions. Il aura fallu 4h30 au couple pour terminer cette première épreuve, avec le sourire en prime.

Arrivée humide du POR (crédit photo : Sabrina Hallmann)
Selfie des futures stars (crédit photo : Sabrina Hallmann)

Le lundi se déroulaient les deux autres épreuves : la MA (maîtrise des allures) et le PTV (acronyme pour Parcours en Terrain Varié).

Lundi, c’était la Maîtrise des Allures (ou MA)

Cela consiste à parcourir 100 à 150m de long dans un couloir tracé au sol (large d’1m50). L’aller doit se faire au galop le plus lent, le retour au pas le plus rapide. Sans rupture d’allure, et sans mordre sur la limite du couloir, sans quoi les points sont ramenés à zéro pour l’allure incriminée.

Sabrina et Sisco avaient de quoi être ravis de leur entente, et de leur travail sur le calme … En effet, beaucoup de cavaliers présents étaient victimes de l’excitation de leur monture, qui se faisaient remarquer par leurs cabrers et mobilité permanente … Le travail paie, Sisco ne s’est pas laissé entrainer dans cette émulation négative.

… et le PTV (ou : Parcours en Terrain Varié pour ceux qui n’ont pas suivi)

Cette dernière épreuve a pour objectif de vérifier que les chevaux sont fiables, agiles, maniables et coopératifs sur des situations que l’on peut rencontrer en randonnée. Il y a des ‘difficultés’

  • de courage (comme ici un double saut nommé ‘passage de sentier’, et un gué dans lequel le cheval doit entrer assez volontiers),
  • d’autres de patience (comme ici l’immobilité, que ce soit en selle, ou en main pour ce concours),
  • d’autres encore de précision (comme ici le portail, ou les branches basses pour le cavalier, ou la maniabilité en U ou en L pour le cheval, etc.).

 

PTV avec une zone permettant le galop
Zone du PTV permettant le galop (crédit photo Sabrina Hallmann)

 

Passage de sentier
Passage de sentier (crédit photo : Sabrina Hallmann)
franchissement du gué
Franchissement du gué dans le calme (crédit photo : Sabrina Hallmann)

Avant d’enchainer toutes ces ‘difficultés’, le cavalier effectue tout d’abord une reconnaissance à pied, pour mémoriser le parcours. Mais aussi et surtout pour voir, ressentir, se mettre dans la tête de son cheval et imaginer ses réactions possibles en fonction :

  • du profil de chaque ‘obstacle’ (jauger du fait que le cheval ira le franchir volontiers ou non)
  • de la qualité du terrain (jauger de l’allure possible pour la franchir selon que cela glisse, soit caillouteux, en pente ou autre),
  • et de l’environnement (jauger de ce qui peut perturber le cheval alentour et peut-être envisager d’aborder plus lentement que ne le permet le terrain s’il y a risque d’écart).

C’est ainsi que lors de cette reconnaissance, dans ces paysages idylliques, parmi toutes les difficultés à jauger, Sabrina est restée en arrêt devant un fossé à franchir. Elle l’a regardé, regardé, sans jamais réussir à imaginer ce que cela pourrait donner avec Sisco. Un bug de plusieurs minutes. Elle ne le sentait pas.

Et lors de l’épreuve, devant ce même fossé, Sisco a planté deux beaux arrêts bien nets au lieu de le franchir. Sabrina a déclaré forfait pour cette difficulté, bien consciente qu’elle ne pouvait imposer à Sisco de passer un ‘obstacle’ qu’elle avait été incapable de franchir même en imagination.

Les résultats :

Sabrina et Sisco ont visiblement bien réussi leur TREC, car non seulement Sabrina trouvait que tout s’était bien déroulé, mais en plus le total des points classe le couple Champion Régional !

Sisco, traité comme un athlète, a eu droit à sa visite de contrôle ostéopathique après son épreuve (par Séverine Deretz). Une bien meilleure situation que l’an dernier où la même ostéopathe était surtout là pour soigner Sisco pour un très mauvais faux mouvement exécuté en faisant le fou avant un concours … Yes, ça fait du bien !

La prochaine étape se jouera donc à Lamotte Beuvron cet été ! Sabrina et Sisco y avaient déjà été en équipe avec Andrea / Qavale et Charlène / Opium il y a quelques petites années.

A suivre …

Vous aimez ? Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.