REGLEMENT INTERIEUR 2018-2019

Règlement intérieur

Article I :

Tout le poney club et ses activités sont placées sous l’autorité de Ghislaine Joubert, enseignante responsable du centre, ou d’une personne désignée par elle.

Article II : Usages

La loi Evin interdit de fumer dans les lieux publics ou privés, ouverts comme fermés, recevant des mineurs, afin de leur montrer l’exemple. Vous avez été informé : un poney club est forcément non-fumeur, sur toute sa superficie.

Par mesure de sécurité, il est interdit de fumer à l’intérieur des installations, à proximité des fourrages, près des chevaux et pendant les activités.

Une exclusion immédiate pourra être prononcée envers toute personne ne respectant pas cette règle primordiale.

Les mégots doivent être conservés par ceux qui les ont amenés, et non pas joncher le sol.

Ceci s’applique dès le début du chemin d’accès, et espaces verts compris.

 

En l’absence d’un responsable, et/ou sans avoir obtenu son accord, il est interdit de pénétrer dans les parcs ou les écuries, de s’approcher des animaux et de leur donner à manger.

 

Tout chien est toléré sur la structure aux conditions qu’il soit tenu en laisse et, son gardien et lui, bien élevés : aboiements ou gesticulations intempestifs le feront exclure ; urine sur le matériel, le fourrage ou les bâtiments sont malvenus – vous devrez nettoyer voire rembourser le fourrage souillé le cas échéant. Vous devrez aussi penser au respect des autres animaux et déplacer les déjections de votre animal au pied des arbres.

Chatte, moutons et cochon du club ont besoin de tranquillité, bien plus que de caresses ou de friandises : merci de le rappeler aussi aux enfants. Quant aux jeux avec les chiennes… ils sont désormais interdits sauf si les parents veillent à ce que les enfants ne passent pas leur temps à leur hurler leur nom, et ni à leur donner des ordres.

 

Les jeux de ballon ou autre sont interdits dans l’enceinte du club tant que des équidés sont à portée de tir.

Les poussettes sont interdites dans l’écurie/étable et à proximité des équidés : l’enfant qui y siège y est en danger.

 

Afin de préserver votre sécurité ainsi que celle des chevaux, la circulation de véhicules (scooters, voitures, vélo, etc.) est interdite dans l’enceinte du club : il vous suffit de (bien) vous garer sur le parking prévu à cet effet. Au-delà, vous verrez, une bonne paire de chaussures suffit pour se déplacer ; de plus, c’est bon pour votre santé.

 

Le club n’étant toujours pas un dépose-minute pour enfants, les parents sont priés de se présenter et de vérifier que le cours n’est pas annulé avant chaque séance. Et de signaler qu’ils repartent bien avec le bon nombre d’enfants…

L’utilisation d’avertisseurs sonores n’est pas conseillée pour vous faire obéir à la fin d’une séance. En vous déplaçant jusqu’à l’enfant qui fait exprès de trainer, vous nuirez moins aux oreilles des utilisateurs du club et des animaux qui vivent là pour vous servir ; et cela vous permettra de dire les choses à l’enfant plutôt que de les lui klaxonner.

Chaque personne doit veiller au respect des plantations et à la propreté générale des lieux.

Donc le cavalier doit nettoyer après son passage : la douche, la dalle de pansage ou toute allée, carrière, rond de longe, etc.  souillé par sa monture. L’utilisation du rond de longe souillé est strictement interdite. Tout cavalier a par ailleurs le droit de vider les poubelles remplies de crottins, celles-ci ne se vidant malheureusement pas toutes seules… Les crottins isolés peuvent être posés aux pieds des arbres (raisonnablement s’entend).

 

Toute personne tenant des propos discourtois ou ayant une attitude incorrecte (même envers les animaux) peut se voir exclure temporairement ou définitivement du centre sans prétendre à la moindre indemnisation.

Article III : Reprises, leçons et stages

 

Les tours de poneys ‘baby promenade’ se font sous l’entière responsabilité des parents ou de leur délégué. Seuls les adultes respectueux des consignes et conscients de leur importance seront autorisés à gérer les ‘baby promenades’.

Le port de la bombe ou du casque est obligatoire pour tout cavalier et en toutes circonstances, adultes et propriétaires inclus ; le modèle porté doit être homologué EN1384. Les adultes ont le droit de postuler pour un traumatisme crânien hors de l’enceinte du club et hors leçons.

 

Le port du gilet de cross est obligatoire à l’obstacle en carrière et pour la plupart des activités hors carrière pour les mineurs. Il est obligatoire pour l’obstacle hors carrière et les sauts d’obstacles fixes pour tous les cavaliers.

 

Tenue : Les participants doivent porter des pantalons longs et des chaussures (avec un petit talon) qui tiennent aux pieds, et des guêtres (sinon, les scratch, lacets ou crochets se coincent dans l’étrier lors de la chute !). Eviter bijoux et tout vêtement flottant pouvant s’accrocher (surtout écharpe : rentrez-la dans la veste !). En hiver, combi de ski !

 

Les cavaliers sont tenus de nettoyer et ranger le matériel (qui a un coût non négligeable) du cheval après le cours, et de participer à un atelier de nettoyage du club avant de partir : l’équitation n’est pas un acte de consommation.

 

En dehors des heures d’activités auxquelles ils sont inscrits, les mineurs sont sous l’entière responsabilité de leurs parents qui doivent en assurer la surveillance. Hors des activités organisées par lui, le poney club ne pourra être tenu responsable d’un accident impliquant un mineur : les parents doivent garder leurs enfants hors de portée des équidés en dehors des cours, loin du matériel agricole (tracteur, égrenoir, girobroyeur…) ainsi que du fourrage.

 

Les cours sont payables d’avance. Les tarifs des leçons particulières ou collectives, ainsi que des stages sont  affichés au club house.
Les leçons retenues non décommandées 24 heures avant le cours sont dues et systématiquement DECOMPTEES.

Tout forfait entamé est dû et doit être réglé, même en cas d’accident, de changement d’avis, d’humeur, de climat, d’anniversaire, etc. Les leçons d’un forfait doivent être utilisées durant le semestre dans lequel ce forfait a commencé. Tout forfait non terminé dans le semestre ne sera ni reporté, ni remboursé. La pérennité de votre club en dépend, soyez-en conscients…

En cas de mauvais temps ne permettant pas de sortir, les leçons sont consacrées à la théorie à l’abri (connaissance et soins des chevaux, techniques de monte…), elles ne sont donc pas annulées.

Il est recommandé aux cavaliers en cours particulier ainsi qu’aux propriétaires d’être présents une demi-heure avant la reprise afin d’avoir leur monture prête pour l’heure de la reprise… sans quoi la préparation sera comptée dans l’heure de cours. En hiver, il faut parfois encore plus de temps de préparation dans le respect du cheval.

Pendant les reprises, seuls l’enseignant et ses aides doivent se trouver sur la carrière (sauf cours des tout petits).
L’enseignant est en droit de demander aux personnes troublant la reprise (bruits troublant la perception des consignes, commentaires inutiles, consignes données aux enfants alors que l’enseignant avait lui, sciemment, choisi de passer outre…), d’en quitter les abords.

Le saut d’obstacle en carrière ou sur la structure est interdit pour les mineurs ‘moins de G4’ sans enseignant.

Les cavaliers mineurs, même  propriétaires, n’ont pas le droit de rester seuls sur le centre, sans accord préalable avec Ghislaine à chaque fois. Il leur est totalement interdit de monter en l’absence d’adulte.

Les mineurs propriétaires ou assimilés doivent, avec leurs parents ou responsable légal, signer un accord avec le centre équestre, règlementant ce qu’ils sont autorisés à faire et à ne pas faire lorsqu’ils montent sans enseignant, en fonction de leur niveau et du caractère de leur cheval.

 

Les tarifs sont révisables chaque année : il est à prévoir une augmentation chaque année d’environ 5%.

Si la conjoncture économique et (ou) les impératifs de la gestion l’imposent, tous les tarifs (ou une partie seulement) peuvent être révisés en cours d’année.

Article IV : Réclamations

Tout cavalier désireux de présenter une réclamation qu’il estime motivée et justifiée concernant le fonctionnement,  peut s’adresser verbalement aux enseignants, ou s’exprimer par courrier recommandé avec accusé de réception.

Article V : Sanctions

Toute attitude répréhensible d’un cavalier, d’un accompagnant ou d’un propriétaire et en particulier toute inobservation du règlement intérieur ou de la bienséance expose celui qui en est l’auteur à des sanctions qui peuvent aller de :

–  La mise à pied. Un cavalier qui est mis à pied, ne peut, pendant la suspension, ni monter un cheval appartenant au club, ni utiliser les installations avec son propre cheval. Il doit être présent, regarder sa reprise et suivre la théorie.

 

Jusqu’à :

– L’exclusion définitive. Toute personne faisant l’objet de cette exclusion ne peut prétendre à aucun remboursement des sommes déjà payées se rapportant aux activités dont cette sanction le prive.

Article VI : Chevaux de propriétaires

Les propriétaires désireux de mettre leur cheval en pension au club devront  signer le contrat type et déposer le document d’accompagnement ou livret de signalement au bureau. Ils acceptent de suivre le présent règlement.

Chaque propriétaire dispose avec le prix de la pension d’une place dans la sellerie à ses risques et périls. Les propriétaires peuvent utiliser l’ensemble des installations gracieusement. Lorsque les leçons sont dispensées dans la carrière, les propriétaires doivent demander l’autorisation aux utilisateurs présents avant d’entrer, et prendre toutes les précautions pour ne pas gêner le déroulement des séances. Ils veillent par ailleurs plus que quiconque à la propreté des lieux. Ils peuvent nettoyer leur paddock (le matériel pour ce faire est mis à disposition).

 

L’accès à la carrière et au rond de longe est accordé tacitement… sous condition que ces endroits soient propres préalablement. Sinon, le cheval risque d’enfouir des crottins déjà présents, dans le sable.

 

Les enrênements sont interdits : un bon usage de la main les remplace utilement,

Les muserolles ne doivent pas gêner une ouverture de bouche raisonnable pour le cheval qui y est soumis.

Les mors à gourmette ne sont autorisés que sur les chevaux à l’aise en mors de filet aux trois allures et dans les déplacements latéraux (donc ni encapuchonnés, figés, ou au-dessus de la main en permanence ; cf enrênements).

Les éperons ne sont autorisés que si le cheval répond déjà parfaitement bien au souffle de la jambe.

 

Le propriétaire ne doit prêter son cheval à un tiers que s’il est certain que ce cavalier a les compétences pour le gérer. Il est en effet responsable des dommages que son cheval pourrait causer à ce tiers. En cas d’absence du propriétaire, aucun cavalier ne sera autorisé sur son cheval sauf accord écrit. Ce cavalier est alors responsable des dommages que pourrait causer le cheval. Il tient au propriétaire de s’assurer que ce cavalier est licencié. Ce cavalier doit se présenter aux enseignants sur place avec l’autorisation écrite, avant même de se préoccuper du cheval. Il doit aussi se plier au règlement intérieur (donc l’avoir lu en entier avant d’entreprendre quoi que ce soit d’inconsidéré).

Le propriétaire désirant quitter les installations définitivement devra signaler son départ un mois à l’avance.
Le règlement des pensions devra être acquitté avant le 10 de chaque mois.

Les propriétaires de chevaux en pension doivent souscrire une assurance RCPE.

Nous rappelons qu’il existe une assurance spécifique pour les soins vétérinaires, et pour la mortalité.

                                                                                                              Ghislaine Joubert.

Vous aimez ? Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.