Pourquoi les vaches lèchent-elles?

Pour qui a croisé Karité, et qui l’a approchée, il est un trait dominant chez notre vache: elle lèche.
Puis elle fait pas semblant créfieu!

La plus jolie langue du Lauragais

Des fois elle lèche du bout de la langue, ce qui est rigolo, on dirait que c’est un énorme chat qui nous fait la toilette de notre main offerte à son mufle…
Oui parce-que la langue de vache, fichtre, c’est râpeux!
Pas légèrement râpeux, non, vraiment râpeux.
Du papier de verre, de la toile émeri gros grain…

Des fois, elle lèche activement, énergiquement, de toute la longueur de son immense langue… Et là, pour nous, c’est une sensation incroyable!!!
Extrêmement déplaisante d’une part, si c’est sur une partie dénudée, pour cette impression de se faire arracher la peau, cette certitude qu’en très peu de coups de langue, on va se retrouver à sang.
Et extrêmement surprenante de par la longueur, l’enroulement, la puissance de léchage. En moins de deux mouvements, on se retrouve avec la manche entortillée, le T-shirt remonté jusqu’aux épaules, ou la jambe de jeans qui nous enserre d’être tournée avec tant de vigueur…

Et pourtant, Karité envoie souvent sa langue efficacement sur les zones où les insectes l’agacent. Et quand on les voit ensemble, les vaches, elles semblent se lécher assez régulièrement réciproquement!
Bon, mais elles, elles ont leur pelage qui les protègent de l’abrasivité de leur langue…
Bon, mais donc, pourquoi donc les vaches lèchent-elles, hein?
J’ai un peu cherché et j’ai trouvé ça: ça. En gros, la langue sert de brosse lors des ‘groomings’, et sans doute d’analyseur, si j’ai bien compris… a minima. Et sans doute aussi de communication sociale, mais je n’ai trouvé à ce jour aucune étude dessus.

Chez les chevaux, le léchage n’a de fonction sociale qu’au moment de l’accouplement (quand le mâle courtise la femelle) ou de la mise-bas (quand la mère lèche son petit pour le débarrasser du mucus et s’imprégner de son odeur). Dans presque tous les autres cas, le léchage des chevaux n’a qu’une fonction tactile et gustative, dans les actes de découverte progressive, et se finit en général par un poser de dents avec test de résistance de la chose léchée… 😀

Je dis ça sur les chevaux, mais Karité joue beaucoup en ce moment à essayer de ramener la main dans sa bouche. Et si elle était précautionneuse au début et m’a permis de lui masser le palais et les gencives, elle a très envie en ce moment de savoir si je suis intéressante après croquage… :-/ Elle m’a même obligée à lui dire ‘non’ fermement ce qui l’a fait reculer et s’éloigner d’un air dépité et anxieux.

Vous aimez ? Partagez !

Une pensée à propos de “Pourquoi les vaches lèchent-elles?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.