Fraîcheur climatique

Enfin le climat nous est plus agréable! bien qu’un peu humide.

Enfin… Et les chevaux sont complètement revigorés!
Les voici galopant, ruant, bondissant, se cabrant les uns sur les autres, faisant mine de se mordre, se poursuivant à qui mieux mieux…

Quel bonheur de les voir ainsi bondissant et fonçant comme des poulains!

Et quand c’est le Troupeau qui s’élance comme un seul homme, quelle sensation!
Les voir ainsi offre un bonheur inexprimable, quelle volonté, quelle puissance, quelle force inarrêtable! Ces couleurs, cette vitesse, cette énergie!
Et entendre les sabots labourer, heurter, frapper le sol de toute leur puissance, 80 sabots en folie, lancés à toute vitesse, traversant le club de part en part… même quand on connait, on en arrête de respirer et on écoute, on écoute, on écoute… wooooowwww, quel son!
Un grondement de tonnerre ininterrompu!

Et voir là-dedans, Viking chercher à rejoindre TicTac, TicTac prendre soin de Dandy comme si dans cet affolement elle avait peur pour elle, entendre Eclipse appeler son fils, regarder Disco coller à Upsie, Pompon chercher Disco, etc… quelques gestes, quelques regards échangés au milieu de la cohue, des tendances de rapprochements, des menaces brèves, mais par-dessus tout ça, cette folie joyeuse de la course commune effrénée…
Ils sont là, ils sont superbes, ils sont… si vivants…

Vous aimez ? Partagez !

Une pensée à propos de “Fraîcheur climatique

  1. Et on se met à rêver de hordes de mustangs galopant dans les plaines.
    On voudrait fermer les yeux pour mieux s’imprégner de ce grondement et de cette sensation de puissance, mais on reste les yeux grand ouverts de fascination et de beauté.
    Qu’il est beau ce troupeau !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.