Balade d’entrainement des équirandins

Initialement prévue ce dimanche, mais avancée à samedi en raison des prévisions climatologiques peu amènes, nous avons pu nous faire une première idée de l’ambiance dans une situation idéale!

Les températures étant correctes, j’ai concédé au dernier moment (vraiment au dernier moment, hein!) d’emmener Tara plutôt qu’Añeca.
Je ne voulais pas risquer de remettre Tara en condition de rando sous la chaleur, son entrainement à l’endurance étant encore très léger (on en est plus à découvrir comment elle se comporte physiologiquement, qu’à avoir amélioré et stabilisé des capacités respiratoires et musculaires), mais là, on pouvait oser.

Tout en profitant de cette situation exceptionnelle, les chevaux, jeunes et inexpérimentés pour certains, nous ont permis de tester nos réflexes et leur obéissance en de nombreuses circonstances.
Nous avons ainsi eu droit à un mouvement général de panique où les chevaux sont partis droit devant comme des hors-bords (un très joli chien Berger ayant trouvé passionnant de courser Biwann le long de sa clôture), et quelques écarts violents lors d’envols d’oiseaux le long des cours d’eau (et, plus sporadiquement, lors d’attaque massive de grosses meules de pierre en déco à l’entrée des chemins).
Conclusion: tout le monde tient bien à cheval, et les chevaux acceptent assez rapidement de revenir aux ordres et au calme une fois la fuite engagée, yes!

Par ailleurs, cela a été un bon entrainement pour tester les différences d’allure de chacun et commencer à se caler les uns sur les autres régulièrement.
De même, distances de sécurité, et affinités n’ont pas été oubliées.

Descente du chemin Les futurs equirandins sur le départ de balade En rang d'oignon Bientôt prêts   002 003 004 005 006

(Je vous présente mes excuses pour les photos, un peu déformées, prises depuis un Sendre bouillonnant d’énergie et donc preeeesque immobile…)

Au final,
– Végas n’a pas une seule fois été en difficulté pour suivre les autres chevaux aux longues pattes
– Tara n’a jamais levé le pied, sauf quand elle a été en tête (enfin, en direction des écuries, ça l’a boostée même en tête)
– Sendre et Papillon se sont avérés très… en avant (bref, ils étaient un peu beaucoup énergiques),
– Sisco n’a jamais hésité à engager une lutte de pouvoir en tentant de rester devant dès que Sendre était dans les parages, et une fois rentré, il jouait encore avec Petit Tonnerre! (une balade de santé donc pour Sisco, pour le plus grand plaisir de PtiTo qui lui n’avait pas passé son énergie à la marche…)
– Vidji et Vanpass ont assuré (mais ce matin, Vanpass n’en menait pas large: étalé de tout son long dans le paddock!) sans mollir mais en perdant un peu trop d’état. Donc à surveiller et nourrir plus, et sortir plus souvent aussi, pour que l’émotion ne les sèche pas autant.
– Viking a assuré sans mollir ni s’exciter exagérément.

Enfin, une bien belle mise au point, et un début de prise de conscience des péripéties qui nous attendent!

Vous aimez ? Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.