Dressage et hipposandales

Dimanche dernier, Eclipse a donc fait une heure de travail sur le plat dans un manège sablé, et ce avec ses petites sandalettes EasyNaïke aux sabots.

Qualité indéniable pour ma jument qui a presque toujours travaillé sur terrain dur: ses chaussures lui ont assuré de ne pas s’enfoncer exagérément dans le sable, et à aucun moment je ne l’ai sentie s’arracher difficilement du sol comme à chaque fois que nous avions eu l’opportunité de nous retrouver à bosser dans un bac-à-sable.

Inconvénient: cela ne faisait que deux fois et demi qu’elle avait eu ses Naïkeboots aux pieds, ses glomes n’étaient pas préparés suffisamment, sans compter que le sable s’est engouffré dans chaque chaussure et a accentué d’autant le frottement. Après une heure de travail d’intensité moyenne sur la plage – ah non, dans le manège – lorsque j’ai retiré ses boots à Eclipse, elle avait les glomes comme tout neufs… Il n’aurait pas fallu longtemps de plus pour qu’elle soit irritée je pense. Mais ses pieds étaient frais, et elle n’a pas manifesté de réaction quand je lui ai massé les glomes. Ouf. Restait plus qu’à vider les tonnes de sable contenues par les hipposandales… 😀

Peut-être serait-il judicieux dans ce genre de situation de durcir préalablement les glomes avec du produit pour durcir les coussinets des chiens avant une rando (ou l’ouverture de la chasse)?

Vous aimez ? Partagez !

Une pensée à propos de “Dressage et hipposandales

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.