Opale a trouvé une nouvelle famille.

La notre highland cattle Opale me prenant trop de temps (pas toujours disposée à suivre, pas toujours disposée à se laisser approcher, pas toujours disposée à rester dans les clôtures), il m’a fallu me résoudre à accepter l’évidence :

Elle accepte l’éducation, mais les conditions de vie ne sont pas idéales et je n’ai pas ce temps éducatif à lui accorder suffisamment. Elle mérite mieux que mon agacement les jours où je voudrais la déplacer, et qu’elle n’est pas bien sûre de coopérer.

La voici donc dans une famille extraordinaire du côté de Rieumes :

Opale très calme dans la bétaillère
Karité suit les opérations avec attention et dit au revoir à sa petite compagne
Opale débarque comme une fleur
Opale fait connaissance avec ses voisins de prairie
Opale ne manque ni d’espace ni d’herbe

Belle vie à toi et à tes humains et autres compagnons (poneys ânes chèvres etc.) jolie puce !

Merci pour le bout de chemin passé à tes côtés !

Vous aimez ? Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.