Nos Hirondelles fin juin 2018

A ce jour, nous avons donc toujours seulement deux couples actifs au club.
Ils ont abandonné chacun leur couvée suite à la dernière grosse vague de froid.

Le couple de l’écurie a expulsé les oeufs (nous ne les avons pas retrouvés) et pondu de nouveau de suite.
Les oeufs ont éclos il y a environ dix jours déjà, et les bébés apparaissent désormais avec des sortes de plumes en vrac, s’étirant ici ou là et débordant déjà du nid mollement.

Le couple de l’étable a expulsé les oeufs aussi, nous avons retrouvé les coquilles brisées mais aussi le blanc et le jaune au sol… 🙁
Puis il a préféré, lui, changer de nid et finir d’en construire un autre (qui n’était pas très avancé à leur arrivée). Les bébés ont éclos il y a trois jours.
M’inquiétant de trouver des coquilles brisées (mais vides, donc éclos), mais de ne pas voir beaucoup d’activité parentale autour du nid, j’ai attendu le bon moment pour faire une photo-espion-éclair (juste pour savoir si les bébés étaient en vie).
De fait, j’ai un cliché – assez moche – de bébés Hirondelles de quelques heures à peine. C’était lundi dernier.
Vous ne verrez pas beaucoup mieux que moi de quoi il retourne, mais voici les petites choses quasi inertes d’avoir tant fait d’effort:

Il semblerait qu’ils soient trois ou j’espère quatre. Ce qui est un voire deux de moins que ce que ces parents pondaient l’an dernier.
Peut-être que les rigueurs climatiques et/ou le nombre limité d’insectes lors de l’accouplement a rendu le couple prudent… On croise les doigts pour que ces bébés survivent!

Quelqu’un sait-il pourquoi le fond du nid semble si sombre?
C’est tendance chez les Hirondelles?

Vous aimez ? Partagez !
  • 1
    Share

4 pensées à propos de “Nos Hirondelles fin juin 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.