Nos têtards de Grenouilles

Il s’avère que les premiers têtards à quatre pattes sortis de l’eau sont visiblement des grenouilles…
Cependant, les conditions climatiques sont défavorables et les engourdissent sérieusement… Je suppose que la prise alimentaire doit aussi être laborieuse. Toujours est-il que ces minuscules grenouilles sont très peu mobiles, vraiment minuscules, et au pied des herbes ou en des endroits improbables…

Par ailleurs, la pluie qui ne cesse a encore une fois fait déborder la mare. Plus doucement que lors des orages, mais les têtards ne trouvent plus les limites de leur lieu de vie et s’égarent au gré des flaques et trous que les presque-ruisseaux explorent.
Je crains que cela ne signe leur fin d’évolution, il nous faudra en récupérer le plus possible pour ceux qui ne sont pas partis trop loin.
Or, les têtards de crapauds (si c’en sont, mais ils sont plus gros en tout cas que les mini grenouilles), eux, n’ont pas encore sorti les pattes et nagent gaiement… n’importe où. Enfin, je dis gaiement… mon petit doigt me dit (quelle balance celui-là) que ça doit se geler sévère dans ces étendues d’eau… :-/

Attention aussi en approchant des zones inondées en aval de la mare et tout autour de la mare…
Les mini-grenouilles étant à peu près grosses comme un gravillon noir, vous êtes priés de marcher surtout sur la terre claire du Lauragais et non sur l’herbe ni sur quelque point noir que ce soit… 😮
Ah ben voilà, on les a voulus, on les assume, hein! 🙂

Vous aimez ? Partagez !

1 pensée à propos de “Nos têtards de Grenouilles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.