Dylan ou le plaisir de travailler / os hyoïde

Dylan continue de progresser dans sa vision du travail.
Il y a des conditions cependant.

1/ Pas de mors.
Oh, ce n’est pas une lubie de ma part, loin de là!
a/ Sa bouche et son vécu
Tout d’abord, j’ai de quoi jouer sans mors sans avoir à y mettre Dylan aussi!
Moi qui avais acheté Dylan dans l’objectif clair d’en faire un cheval de l’Ecole de Légèreté pur sucre, que nenni.
Dylan est livré avec une bouche très petite, un palais très bas, et donc une susceptibilité à la seule présence du mors (voire son idée) assez nette – sans même parler de son vécu équestre qui lui demandait de rentrer dans un cadre très rigide trop tôt pour lui sans doute, même si cela été fait avec beaucoup d’amour.

Mais ce n’est pas tout…

b/ Ses raideurs, son os hyoïde
Poursuivre la lecture

Cours à l’Ecurie de Montauriol

Dimanche dernier, à l’Ecurie de Montauriol, tenue par Aymar de Bannières,
j’ai eu la chance de voir évoluer sous mes consignes
– Isabelle et Opulento, variations d’attitude, recherche d’un cheval plus mobile dans les épaules et plus léger à la main mais aussi transitions au galop en tentant d’obtenir les premières foulées normales et non sautées dans chaque départ… Ainsi et surtout, travail du contrat d’allure, qui permet d’être en permanence dans la descente de jambe… ce qui est aussi difficile pour Opulento que pour Isabelle, en l’occurrence!
– Séverine et Princesse, pour qui les déplacements latéraux commencent à prendre forme (épaule-en-dedans, travers et appuyer)
– Auriane et Poursuivre la lecture

Stage d’obstacle orageux

Bertrand Fonquernie nous a fait l’honneur et le plaisir, vendredi 11 mai 2018, de venir au club pour nous guider de ses connaissances en matière d’obstacle.
Dylan et Quadrille ont pu bénéficier de ses compétences et de sa pédagogie.
Quadrille a brillé par une inhabituelle émotivité, mais a pu montrer son potentiel le dimanche.

Ensuite, le climat étant facétieux, Poursuivre la lecture

Salon du cheval à Hambourg, avril 2018

L’Ecole de Légèreté a été intensément présente au salon international du cheval (Hansepferd) cette année à Hambourg.

Chaque matin, M. Karl y faisait une courte mais dense et instructive conférence. Chaque jour, même le vendredi, elle voyait se remplir les bancs et les espaces autour d’auditeurs tour à tour attentifs, enthousiastes, amusés mais toujours convaincus…
Menée en anglais par M. Karl, cette conférence était simultanément et brillamment traduite en allemand par Ilka Flegel.

Chaque début d’après-midi, une présentation pédagogique et Poursuivre la lecture

Dimanche 25 mars 2018: élèves de l’Ecole de Légèreté

Dimanche dernier, des élèves de l’Ecole de Légèreté se sont retrouvés à Equizones en Ariège pour présenter l’avancée de leur travail avec leur cheval (ou cheval attitré), selon des protocoles (assez libres) de divers niveaux.

Dans ce système en cours de test, en cours de rodage, il n’y a pas de note ni de classement.
Le protocole sert à Poursuivre la lecture

Chapeau bas, la ferme équestre le Bourdalat!

Dimanche 25 mars s’est déroulée une présentation du travail des élèves de l’Ecole de Légèreté sur une base de protocoles assez libres, de divers niveaux.
Durant cette représentation de cavaliers travaillant (depuis plus ou moins longtemps) selon les principes de l’Ecole de Légèreté, mon coeur a particulièrement été touché par les cavaliers de la ferme équestre le Bourdalat.

Je vous peins le tableau.
Quatre chevaux gris se succèdent sur le rectangle en herbe d’Equizones ce dimanche, en fin de matinée.
Poursuivre la lecture

Ecole de Légèreté: se passer d’enrênement

Quel que soit votre niveau ou le niveau de votre cheval,
les événements peuvent vous amener à devoir l’enrêner par manque de solutions techniques,
ou juste parce-qu’on vous a dit que c’est ce qu’il faut faire sans que vous sachiez pourquoi.

Si cela ne vous convient pas, je suis à votre disposition pour vous apprendre à vous en passer.
Avec un mors simple, et des actions progressives et modérées.

Attention, cela implique de s’investir techniquement, parfois même sur du moyen à long terme, ce n’est pas un coup de baguette magique qui est proposé, mais un vrai travail d’éducation du cheval….

A terme, vous serez heureux (et votre cheval donc!) de pouvoir utiliser votre savoir-faire et vos mains là où les autres prétendent se passer des mains mais enrênent à tour de bras.

NB: cela risque d’être plus simple pour votre cheval que pour vous 😉

Regardez bien les photos: cheval qui s’étend, sans tirer ni passer derrière la main, quel que soit le cheval, sa conformation, son niveau de dressage:

SONY DSC