De la prise des compléments alimentaires

La jeune Holycoeur ne peut pas être nourrie avec des céréales et granulés, dans la mesure où:
– d’une part, elle ne manque pas d’état, n’est pas limitée dans sa croissance,
– d’autre part, elle a développé il y a quelques temps une belle inflammation des cartilages de croissance sur la partie haute des quatre boulets.
Rien que ça… Et juste parce-que sa mère recevait une ration riche (enfin, riche mais pas excessive non plus) en plus de son foin à volonté.
En v’là une qui ne coûtera pas cher en aliment concentré!

Mais… le vétérinaire a suggéré du coup, au cas où le foin ne soit pas suffisant en divers minéraux et vitamines, de complémenter la pouliche en complément minéral vitaminé (cmv; non non, pas le virus non!).

Et là… ça se complique. Poursuivre la lecture

Les évolutions de Cody

Mélanie a pris à cœur cet été de s’occuper de Cody, quelques fois secondée par Lena, parfois avec quelques indications de ma part. Mais elle et lui ont avancé dans leur relation et la confiance a gagné Cody, et il en a découlé plus de calme aussi.

Parallèlement, Cody a été introduit dans un groupe de chevaux mâles (il a fait quelques semaines non concluantes avec Kizzy, ce qui était quand même mieux que d’être seul), et il a enfin pu jouer, s’exprimer, s’épanouir dans son développement de jeune cheval. Il s’avère être très prisé comme compagnon de jeu par Sisco et Quartier, qui ne sentent pas leur virilité être remise en cause par le jeune pie…

Le résultat est tel que ça y est, on a pu Poursuivre la lecture

Un stage avec Arlette-Christine Agassis

Durant trois jours de stage, il s’en passe des choses…
Que pourrais-je vous résumer de ce qui s’est passé?
J’ai déjà tant oublié de choses…

Il y a été question en permanence de toile de fond, de mouvements du bon sens, que vous découvrirez en participant à ses stages si cela vous intéresse.

Phénomène 1…
Nous étions divers cavaliers de divers horizons avec chacun notre besoin égocentré d’aide, forcément.
Arlette a réussi à nous mettre en communion de recherche d’amélioration pour chacun, ôtant cette barrière d’egocentrage (si… je suis monitrice, j’invente les mots qui me sont utiles si je veux!).
Que la physique quantique, c’est chouette et à considérer dans la relation au cheval.
Qu’on peut en déduire pas mal de choses rien qu’en lisant cela.
Poursuivre la lecture

Dahouk et ses évolutions

Arrivée en début de mois pour continuer à apprendre, comprendre le langage des humains, nos attentes, et les réponses à envisager dans divers types de situations, Dahouk prend son rôle le plus simplement du monde.

Elle visite volontiers presque tout ce qu’on lui propose d’aller flairer, elle propose parfois de son propre chef d’aller explorer ce qui lui parait suspect.
Poursuivre la lecture

Bambou ou la dualité émotionnelle

Lorsque Bambou a été présenté devant le camion sensé le ramener à sa Normandie natale Strasbourg, il y a quelques temps, il a hésité.
Mené par sa propriétaire, il a marqué tous les signes de bonne volonté et de confiance.
Il a mis du temps à se décider.
Vraiment.
Régressant et se ravisant dès qu’elle tirait sur la longe, se reconcentrant et faisant des efforts quand elle le sollicitait sans action sur la longe.
Il a progressé, progressé…
Et puis il est entré.
Mais il n’était pas prêt à subir cela, cet intérieur de camion (pourtant, super camion, etc.): tremblant, terrorisé, il est ressorti sans que quiconque s’y oppose.
Poursuivre la lecture

Les progrès de Cody

Cody est arrivé au poney club depuis 6 semaines à présent.
Ses progrès sont énormes: en fait, il a appris notre langage corporel, il se régale à évoluer en longe comme en liberté et a amorcé les longues rênes.
Il s’est tout aussi bien comporté au travail en main, comprenant vite les reports d’équilibre à faire selon les actions de la main (hauteur d’encolure, mobilisation des épaules et des hanches), mais n’est pas encore à l’aise avec ça… par manque de pratique uniquement 😉

Photo0008

Poursuivre la lecture

Bambou ou la fin des soins

A ce jour, Bambou a une jolie oreille toute neuve, et ses bobos aux jambes sont résorbés (oedèmes, plaies, etc.)

Il sait donc presque tenir sage à l’attache, même quand des chevaux s’en vont de l’étable (bon, il n’est pas un sur-cheval non plus, mais il est gérable), il sait accepter le bruit du pschitt-pschitt, et ne s’assomme pas trop aux poutres quand il s’angoisse momentanément.

Dernière blague: Poursuivre la lecture

Karité sort de son paddock

Karité, notre magnifique vache, a enfin pu sortir de son enclos.

Notre but était de la mener jusqu’à l’étable pour la familiariser avec les lieux, les espaces restreints, pour pouvoir petit-à-petit la sociabiliser à nos gestes à proximité sans qu’elle prenne à chaque fois la poudre d’escampette (juste de l’habituation).

En fait, elle ne nous a pas laissé le temps de finir notre installation et a adoré l’idée de sortir de suite et pas quand tout serait prêt. Soit. Alors nous l’avons laissée seule explorer le couloir clos… Quelle vache merveilleuse!

Karité n'attend pas pour sortir de son parc Karité est tentée de rentrer mais hésite Karité est entrée mais ne restera pas!

Poursuivre la lecture

Bambou et les sprays

Comme nous ne l’avons pas encore vu (pourtant précédemment), Bambou, après quelques mois de travail à pied dans son paddock sans le moindre lien physique, a accepté de reprendre contact avec sa propriétaire.
Il est donc devenu (presque) gérable en licol et longe depuis qu’il accepte sans licol ni longe d’avancer, de suivre à côté (gauche ou droit) de son meneur et de tourner vers la droite comme vers la gauche.

Comme nous l’avons brièvement vu, Bambou a tenté de sauter la porte de box chez le vétérinaire.
Sans réussir. Total des courses: il s’est entaillé (superficiellement) le ventre à rester en équilibre sur sa porte, et les grassets (éraflures et deux entailles) à se débattre pour en sortir.
Le grasset gauche a rapidement entamé une procédure de protestation en fabriquant un bel oedème.
Poursuivre la lecture