Ganaëlle et Hifrane ont fait un détour par le club

Accompagnées de leurs fidèles compagnons bipèdes, Eric et Nadine, Hifrane et Ganaëlle sont venues nous passer un petit bonjour depuis Fourquevaux! Les juments étaient équipées de chaussures hi-tech (hipposandales), les propriétaires de selles hi-tech (Gaston Mercier d’endurance, offrant un confort imparable pour les genoux en kit, et les fessiers sensibles).

C’est toujours une grande joie de les voir ainsi randonner, sachant que Ganaëlle était déclarée naviculaire irréductible et inutilisable il y a peu d’années encore, et que le travail conjoint (du maréchal non ferrant Olivier Hernanz et du docteur osthéopathe Patrick Chêne) lui a permis de retrouver une locomotion normale.

Un grand merci à eux quatre de nous avoir fait l’honneur de leur visite au débotté 😉

Pieds-nus après la ferrure: le dilemme pour Ganaëlle

Ganaëlle, appartient à Nadine (elle est fille de feu la première jument de Nadine) et partage sa vie avec Hifrane.
Elle a longtemps été soignée pour un problème important de syndrome naviculaire (os nommé naviculaire, situé en arrière du boulet, au travers duquel coulisse quelque tendon super important; lorsque cet os n’est plus lisse: alors aïe ouille aïe).

C’est après avoir épuisé toutes les ressources, pour la soulager de ses douleurs liées à ce syndrome naviculaire déclaré il y a plus de douze ans, qu’elle a fini par quitter ses semelles de fer.
Poursuivre la lecture

Pieds-nus après la ferrure: le cheminement pour Hifrane.

Voici le cheminement d’Hifrane, qui a conduit sa propriétaire à ranger ses fers au grenier.

Hifrane, avec un tendon sectionné presque totalement (pfff, c’est mal fichu ces bestioles, ça croise violemment un fil de fer et ça ne résiste pas!) a dû être très longuement immobilisée.

La mise pieds-nus aurait alors dû s’imposer pour des raisons logiques: elle ne travaillait plus, vivait en mini-paddock en attendant que son boulet soit à nouveau soutenu solidement, et ne nécessitait donc pas d’être ferrée.
Mais cela n’est pas allé de soi!
Poursuivre la lecture

Les hipposandales… pour qui, pourquoi?

Depuis hier, Eclipse est équipée de l’option « Old Mac’s G2 » d’EasyCare (Voir les photos et vidéos, dans la galerie).

Ces hipposandales peuvent avoir plusieurs utilités: protection des pieds en cas de blessure de la sole (la sandale isole le pied des impuretés, de la boue, etc. et permet le maintien du pansement); dans les élevages, elles rendent (d’après le fabricant) les coups de pied des juments moins ‘tranchants’ pour l’étalon; à l’embarquement, elles empêcheraient les chevaux de glisser sur le pont; en endurance ou en balade sportive, elle assureraient une meilleure adhérence sur le goudron ou les terrains casse-gueules (bien que cela réduise d’autant la longévité de la sandale), permettraient de remplacer un fer perdu en balade…

Mais ce ne sont pas ces arguments qui m’ont convaincue d’investir Poursuivre la lecture