La chaleur…

La chaleur peut créer des diarrhées plus ou moins aigües…

Comme nous avons des épisodes de diarrhées en ce moment chez quelques-uns de nos équidés, voici une liste (incomplète malheureusement) de ce qui peut amener à ce désordre:
– stress ponctuel lors duquel le cheval aurait bien fui la situation s’il l’avait pu (transport, vache dans le champ de vision, etc.)
– virus
– bactéries habituelles qui connaissent un changement brutal (changement alimentaire comme changement de grain, de foin, mise à l’herbe, stress, médication, etc.)
Poursuivre la lecture

O rage, ô tempête glaciale

Bon, on va pas se mentir, dimanche soir, le temps est annoncé environ mauvais, mais en pire.
Nos chevaux s’étaient déjà bien congelés pour la plupart aux dernières grosses pluies, là ils annoncent fort vent et températures matinales pas joviales, le tout bien arrosé…

Bon.
Nous couvrirons donc les plus frileux…
Et vous invitons à couvrir les vôtres… et proposer aux propriétaires indisponibles de le faire pour leurs chevaux 🙂

Ah ben ça, c’était de l’orage!!!

Souvent, quand la pluie est prévue sur Trébons et les environs, il y a bien de la pluie… mais plutôt sur Toutens (la pluie, c’est la meilleure amie de Charlène!) ou Villefranche…

Pas cette fois! Hier soir, ils avaient dit orage et fortes pluies.
Hier soir, il y a eu orage et fortes pluies.

On a tranquillement commencé à couvrir les chevaux vers tard, parce-qu’il faisait chaud et sec.
Un grand merci à Pascale, la famille Gil au grand complet, la famille Fournès, Gilles, et la famille Monceau!
On a commencé à activer quand le ciel a tourné noir ébène au loin et que des éclairs ont accompagné ce changement.
Poursuivre la lecture

Mauvais temps général

Face aux intempéries, nous nous attendions à trouver des chevaux transis de froid.
Or, ce n’est pas le cas.
Bien sûr, lorsque le vent souffle juste après ou pendant un averse, oui, nos chevaux ont frais ou froid.
Mais non, le reste du temps, ça va.

Nous nous attachons à pousser le troupeau vers les abris régulièrement afin qu’ils acquièrent le réflexe d’y aller en cas de besoin. Et nous les forçons aussi à aller jusqu’aux abreuvoirs une à deux fois par jour, sans quoi certains préfèrent attendre jusqu’à avoir trop soif avant d’y aller (avec le risque de mal au ventre qui en découle).

Super nos loulous, de plus en plus à l’aise dans leurs sabots!

Vent fort sur deux jours

Nos petits loulous vont bénéficier des joies d’un vent fort durant deux jours et deux nuits.

D’une part, ils vont en avoir plein les crins, les oreilles et les yeux (avis à ceux qui ont besoin d’un bonnet pour protéger des yeux qui coulent facilement…).
D’autre part ils vont être nourris au râtelier: moins de mouvement, plus de proximité, plus de stress. N’hésitez pas à venir leur changer les idées à défaut de les monter…
🙂

Bon, ceci dit, deux jours, c’est pas si pire, ils peuvent tout aussi bien rester comme ça sans trop en pâtir, hein!

Alerte météo

Si les conditions météorologiques persistent dans le sens indiqué, il va être souhaitable de sérieusement couvrir tous les équidés SAF (Sans Abri Fixe) dès ce soir.

Je vous rappelle les consignes de sécurité de base pour les couvertures:
– Elles doivent être installées trop en avant, puis lentement reculées jusqu’à ce que le col arrive près de l’avant du garrot (donc pas en arrière du garrot: l’avant et l’arrière sont déterminés par rapport au référent cheval); il faut alors fixer les sangles de poitrail bien serrées de façon à ce que la couverture ne recule pas (le col ne doit pas passer sur ou en arrière du garrot)
– Ensuite, on tire sur la couverture vers l’arrière, et on attache les sangles de ventre; les sangles de ventre doivent, pour presque toutes les couvertures, être croisées et ne pas pendre: si un cheval se roule, ses postérieurs ne doivent pas pouvoir se coincer dans une sangle de ventre.
– Enfin, les sangles de jambes. Si elles sont trop longues, les croiser entre elles. S’il n’y en a pas, c’est qu’il y a alors une sangle de queue à attacher.
– Les passants des boucles doivent être utilisés, et les boucles fermées complètement, afin que les chevaux les plus joueurs ne puissent les défaire… sur leur propre couverture ni sur celles des copains. 🙂
En cas de doute, faites contrôler par quelqu’un ou par Ghislaine.

Une chevauchée pour le climat…

900km, en trente étapes.

Départ: Ariège.
Arrivée: Paris.

Objectif: arriver pour la Conférence des Parties (CoP), et montrer que les citoyens (et cavaliers donc) s’intéressent au problème et attendent plus que des paroles.

Le poney club de Clary a accueilli cette Chevauchée pour le Climat, le temps d’une nuit.

Voici leur vision de leur passage au club.
En positif 🙂
En négatif 🙂

Bon courage, bonne continuation, merci de vous lancer dans ce genre d’aventure pour le bien de nous tous!

Après le beau temps, la pluie…

Des orages bien sentis hier soir ont éclaté, éclairs et grondements en sus, à plusieurs reprises, faisant tomber des trombes d’eau sur nos chevaux de tous poils.
Un vent léger et une pluie légère à modérée, régulière, ont suivi ces épisodes impressionnants, ne laissant pas souvent de vrai répit chaleureux aux quadrupèdes…
Ils ont eu Poursuivre la lecture