Les pieds de nos chevaux cet hiver 2018

Fait rare et assez marqué chez nos chevaux cette année: nous avons quelques cas de chevaux dont les sabots ont très mal réagi à l’arrivée brutale de la pluie…

Le ramollissement soudain de leur corne par la pluie, jumelé à des zones boueuses peut-être, mais en tout cas à bien plus de zones caillouteuses (remblai, dalles bien dégagées)… cela a fait des pieds sensibles, qui ont continué à se sensibiliser au lieu de se renforcer.
Poursuivre la lecture

Arob@se et Dandy Girl cherchent propriétaires

Arob@se de Clary, grande ponette B, et Dandy Girl de Clary, petite ponette B, s’ennuient ferme au poney club.

Elles cherchent une famille ou une structure équestre non novices en chevaux, car elles sont jeunes et ont encore envie de jouer plus que de travailler.

Tarifs.
Dandy Girl: 450€
Débourrage non terminé, aucune expérience en cours (mais a grandi partiellement en suivant sa mère en cours).
Peut très bien faire princesse de compagnie 🙂

Arob@se: 800€
A fait an an de club avec des niveaux G3 minimum à G5, avec PTV, plat, obstacle (pas beaucoup), promenade (pas beaucoup), pony games, bases d’equifeel solides. Elle sait aussi être menée en dextre et sénestre (commode si on veut emmener des enfants en extérieur sans les lâcher).

Dylan ou la renaissance

Il était une fois un cheval…
Un cheval de bonne famille, promis à un bel avenir,
qui n’est pas né avec la conformation idéale attendue,
qui n’est pas né avec des pieds irréprochables,
et qui n’a donc pas suivi la voie royale.

Et ce cheval-là, je l’ai acheté. De mon plein gré. Poursuivre la lecture

Enfin! Les Chardonnerets sont là!

Hier matin, nous avons vu pour la première fois des Chardonnerets sur les cardères au club.

Voici bien six ans que nous laissons patiemment pousser les cardères ici ou là afin de les attirer avec cette nourriture dont ils sont friands (et dont leur nom est issu).
Les cardères, ce n’est pas spécialement joli quand c’est sec, mais vraiment, vraiment, elles attirent les Chardonnerets. Elle ont l’avantage de faire réservoir d’eau pour les insectes l’été grâce à l’implantation originale de leurs feuilles. En plus, elles seraient efficaces Poursuivre la lecture

Retour de Guismo en fanfare

Mercredi, Patrick Chêne m’annonce que les soins prodigués à Guismo ne semblent plus se ‘défaire’.
Le soir-même, je reprends la route avec le van (merci Irène!) et vais chercher le beau Guismo.

Je le trouve dans son box trempé, et je découvre sa longe servant d’attache solide pour le seau d’eau. Ah, je vois… Monsieur s’est peut-être un peu agité et a peut-être un peu tout renversé… J’ai une pensée pour ceux qui vont devoir nettoyer son box alourdi par les litres de liquide répandu…
Je récupère la longe, le poney… Le poney? Non, le mini-dragon! Il m’emmène vivement, veut trotter, courir, explorer… Des heures, que dis-je, des jours de frustrations sommeillant en lui sont en train de s’exprimer d’un bloc, là!
Poursuivre la lecture