Pourquoi un cours d’équitation d’Ecole de Légèreté

L’Ecole de Légèreté, à quoi cela sert-il?
Au départ, l’Ecole de Légèreté nous permet de savoir que faire quand un cheval :
  • nous treuille, nous arrache les rênes, est inarrêtable,
  • ou n’avance pas assez, ou va trop vite,
  • ou met le nez dans le poitrail,
  • ou met la tête tout le temps en l’air, etc.
Pour de vrai, je veux dire. Avec de vraies actions de mains, de jambes. Que ce soit facile à comprendre pour le cheval.
Mais sans enrênement, sans mors plus dur, sans muserolle non plus, ni tout ça.
Sans pour autant être brutal non plus (mais la progressivité doit aboutir tout de même à l’efficacité).
Avec de la technique, de la patience, de la rigueur (si, si, ça, il en faut un peu quand même, ça remplace utilement un mors dur), et une bonne dose de persévérance.

Poursuivre la lecture

Un stage avec Arlette-Christine Agassis

Durant trois jours de stage, il s’en passe des choses…
Que pourrais-je vous résumer de ce qui s’est passé?
J’ai déjà tant oublié de choses…

Il y a été question en permanence de toile de fond, de mouvements du bon sens, que vous découvrirez en participant à ses stages si cela vous intéresse.

Phénomène 1…
Nous étions divers cavaliers de divers horizons avec chacun notre besoin égocentré d’aide, forcément.
Arlette a réussi à nous mettre en communion de recherche d’amélioration pour chacun, ôtant cette barrière d’egocentrage (si… je suis monitrice, j’invente les mots qui me sont utiles si je veux!).
Que la physique quantique, c’est chouette et à considérer dans la relation au cheval.
Qu’on peut en déduire pas mal de choses rien qu’en lisant cela.
Poursuivre la lecture

Vénus au pays de l’Ecole de Légèreté

Vénus a fait son entrée officielle dans l’Ecole de Légèreté ce week-end et s’est présentée à M. Philippe Karl.

Pour qui connait Vénus, on sait que cette jument, c’est un peu l’excitabilité, la joie de vivre et aussi le calme incarnés. Elle a toujours un regard intense, joyeux et étonné sur le monde, elle passe son temps à se concentrer intensément sur ce qui se passe autour ou au loin, mais elle est emplie d’amour, de naïveté et de douceur. Nous pourrions la résumer ainsi, telle que vue sur le stage:

Je n’ai pas eu le courage de sélectionner à partir de la vidéo les moments où elle fonce, ou bien met sa tête un peu à tout bout de champ… Elle n’a d’ailleurs fait que cela sur le premier jour, oubliant les trois quarts du travail pourtant tranquillement entrepris au poney club…
Et pourtant, en très peu de temps, elle a donné de plus en plus de séquences comme ça:
Poursuivre la lecture

Nos cavalières ont gazé en TREC

Une fois n’est pas coutume, le TREC de Castelnaudray s’est déroulé sous le soleil, dimanche dernier.

Le PTV programmé avant le POR s’est bien déroulé pour Sabrina et Sisco comme pour Andrea et Qavale (qui pourtant s’était montrée bien agitée le matin avant l’embarquement).

Le POR assez ardu ne les a pas découragés et cela nous fait une bien belle journée! Et des coups de soleil!

photo 3 Poursuivre la lecture

Aparté: nous avons accueilli deux chiens quelques heures

Samedi de la semaine dernière, alors que les petits cavaliers viennent de libérer leurs poneys, nous voyons deux molosses longer la clôture extérieure au club, dans le champs de M. Castel.
Nous mettons à l’abri moutons, chiens et enfants. Capucine est un peu isolée et ne devrait pas attirer de suite leur attention. Nous branchons le courant sur la clôture.
Pas trop décidés à aller voir les mastodontes, nous restons respectueusement à distance. Nous sommes habituellement accueillants mais point trop n’en faut…

Oui mais… les voilà qui continuent leur route vers chez les voisins.
Or, les voisins ont une chienne qui est à l’attache durant leur absence!!!
Une chienne un peu bougon, face à deux gros chiens solidaires, l’effet de meute aidant, on ne donne pas cher de sa peau!
Poursuivre la lecture

Association Ecole de Légèreté France

L’association Ecole de Légèreté France a vu le jour il y a quelques mois.
Elle a pour mission entre autres de permettre aux instructeurs et élèves instructeurs de l’Ecole de Légèreté (de Philippe Karl, donc) de promouvoir l’équitation de tradition française, (respectueuse du cheval – dans sa morphologie, sa psychologie, etc. – sans artifice contraignant),
par le biais de manifestations en France.

Vous pouvez adhérer à l’Ecole de Légèreté France.
Ce faisant, vous manifesterez ainsi votre soutien à cette Equitation.
Plus le nombre d’adhérents sera élevé, plus l’association sera reconnue et entendue par les instances officielles, plus ces instances hésiteront à permettre les enrênements, les chevaux encapuchonnés (avec le cou trop plié qui amène le nez dans poitrail) par la force, etc. y ompris au niveau international
On pourra aussi se rendre compte de combien nous sommes en France, prêts à maintenir cette équitation respectueuse des chevaux de toutes sortes.

Par ailleurs, cette année, afin de vous permettre de mieux comprendre cet enseignement que, pour la plupart, vous vivez au sein du club sans même le savoir ni en percevoir toute la dimension, toute adhésion (30€) à l’association vous donne accès à une journée de stage (50€) gratuitement Poursuivre la lecture

Le stage de Dylan Mansolein

Dylan Mansolein est un cheval d’une grande gentillesse, tout autant qu’il peine à percevoir les limites de son corps et la façon de l’utiliser quand ce n’est pas lui qui décide spontanément de ses mouvements.
Comme un danseur qui ne saurait jamais dans quel sens tourner ni faire tourner sa partenaire, qui ne saurait positionner ses pieds sans oublier comment positionner ses mains, et qui, au lieu de se relâcher, irait crescendo dans le durcissement, etc.

extension-encolure-trot allongement-extension-pas allongement-extension-trot

Peut-être bien que Dylan aurait préféré être boxeur, body builder ou robocop que danseur, s’il avait été de notre espèce…

La difficulté en équitation, pour Dylan, est que Poursuivre la lecture

Nos chevaux et le drone

Lorsqu’on m’a proposé d’être filmée depuis un drone à cheval, j’ai trouvé l’idée géniale.
Simplement, j’ai beau ne pas connaître les drones, je connais un peu les chevaux…
Alors on a fait les présentations il y a quelques jours.

Dylan; indifférent, lui qui a peur d’une différence de couleur au sol, ou d’un morceau de bois mal placé…
Vénus, intriguée et vaguement inquiète.
Sendre, très intrigué et prudent.
Eclipse, l’inébranlable Eclipse, qui a tout vu, tout connu, qui va voir avant de fuir… Eclipse, terrorisée. Départs au galop, appels angoissés Poursuivre la lecture