Bambou ou la dualité émotionnelle

Lorsque Bambou a été présenté devant le camion sensé le ramener à sa Normandie natale Strasbourg, il y a quelques temps, il a hésité.
Mené par sa propriétaire, il a marqué tous les signes de bonne volonté et de confiance.
Il a mis du temps à se décider.
Vraiment.
Régressant et se ravisant dès qu’elle tirait sur la longe, se reconcentrant et faisant des efforts quand elle le sollicitait sans action sur la longe.
Il a progressé, progressé…
Et puis il est entré.
Mais il n’était pas prêt à subir cela, cet intérieur de camion (pourtant, super camion, etc.): tremblant, terrorisé, il est ressorti sans que quiconque s’y oppose.
Poursuivre la lecture

Le retour de Mandarine et Gulliver

Mandarine et Gulliver ont été amenés vendredi 28 octobre à la clinique vétérinaire du Dr Deroubaix en urgence.
Ils venaient d’arriver au poney club pour des vacances.
En effet, leur état général et une prise de sang ont indiqué qu’ils étaient en septicémie (en gros, leur sang était envahi de bactéries néfastes qui, par le biais des veines et artères, risquaient d’envahir tous les organes): ils manquaient d’état, d’entrain et respiraient mal.

Pire, l’analyse de sang a montré que Mandarine avait des abcès dans le foie et les intestins (abcès détectés à la prise de sang). Ces abcès devaient être à l’origine de la septicémie, et cette infection s’est transmise à Gulliver par le lait.
Poursuivre la lecture

Mandarine et Gulliver

Si vous vous en souvenez, Mandarine a mis bas en avril d’un superbe poulain qui pousse tranquillement auprès de sa mère, et de son père Nuts.
Mandarine avait été bien affaiblie après la mise-bas suite à une terrible obstruction. Le physique de Mandarine en a pris un coup, mais elle a tenu bon comme une warrior qu’elle est.

Gulliver ressemble désormais à ça:

gulliver-vous-observe-de-pres gulliver-baille-trop-bien

Elle viendra nous rendre visite sur un moyen séjour avec Poursuivre la lecture

La belle et douce Vénus est à vendre

Vénus, la magnifique pouliche dont Séréna avait mené le débourrage il y a trois ans, est désormais à vendre.

Elle a passé un an à grandir sans cavalier, puis elle a commencé l’entrainement en endurance.

La belle a réussi régulièrement sur des 90km, mais chaque tentative d’aller au-delà l’a amenée à être irrégulière (boiteuse mais sans qu’il y ait de quoi s’affoler).
Donc, à partir de 90km, ses capacités physiques sont éprouvées.

Elle cherche donc des cavaliers de loisir ou même d’endurance mais ne visant pas les 120km.

Upsie est définitivement adoptée!

Les messages de la famille d’essai d’Upsie restent obstinément positifs, positifs et positifs.

Upsie a adopté ses humains et leurs équins sans le moindre doute, et réciproquement.
Elle fait des promenades soit tenue en main, soit tenue en dextre (un parent à cheval la tient, et elle emmène son enfant-à-elle). Elle partage leur vie, leurs balades familiales, leurs pique-nique…

Voici les dernières photos Poursuivre la lecture