Evolution dans le paddock Dylan / Ubac / Arob@se

Depuis quelques jours, les tensions entre Dylan et Arob@se se sont apaisées.
Dylan a compris qu’il ne pouvait être odieux avec la belle alezane sans risquer couinements, ruades défensives et jets d’urine en cas d’insistance. Il la chasse donc vertement, vérifie qu’elle démarre bien sur quelques mètres voire une quinzaine, puis cesse de la poursuivre. Il ne peut plus se comporter en harceleur.

La belle Arob@se, quant à elle, est toujours profondément amoureuse de Dylan.
Et que je te fais des appels de contact, et que je te le hennis dès qu’il sors du paddock, et que je te le regarde avec insistance… Cependant, au lieu de s’imposer et persister à ses côtés, elle a concéder de le bader de plus loin. Elle se rapproche d’Ubac mais pas de Dylan.

Ubac, lui, a été réintroduit udans ce paddock uniquement quand les tensions entre les deux équidés cités se sont stabilisées.
Il a depuis son ami qui est devenu un peu plus pot de colle depuis que la ponette est là. Mais cela n’a pas l’air de le contrarier.
Déjà, il a cessé de jouer avec la queue de la pauvre petite, c’est pas si mal. Il lui demande parfois de céder la place, et elle obtempère sans discuter et avec peu d’émotion dans l’ensemble. Dylan se charge en général pour deux de la pousser à distance plus ou moins élégamment.

Nous veillons juste qu’elle ait assez à manger et n’intervenons plus pour la protéger, elle a su se sécuriser comme une grande.

Au travail en main, Arob@se est redevenue la ponette parfaite dont on rêve.
Bien sûr, sans centrage et une rigueur (bienveillante), cela ne tiendra pas des années, mais c’est certain, elle ne pense plus du tout résister à la pression.
Jolie puce parfaite… 🙂

Vous aimez ? Partagez !
  • 1
    Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.