Nourrir au lait son poulain orphelin

Une étude récente, menée par Mlle Prudik, permet de dégager plusieurs aspects primordiaux

Dans la nature, voici ce qui se passe:

1 ) Le poulain boit dès la naissance (enfin, pas toujours le premier jour, vu que le poulain est malhabile pour se lever)
– de 20 à 25% de son poids en lait par 24h,
– ce qui fait par exemple pour un poulain de 60kg (donc il a une maman qui pèse 550 à 600kg), 15l par 24h, puis cela augmente environ d’un litre par semaine (jusqu’à arriver à au moins 20l pour ce poulain qui pesait 60kg à la naissance)
– et ce durant les 5 premières semaines de sa vie

2 ) Dit autrement, pour les forts en maths,
– le poulain nécessite en moyenne 110 à 130kcal/kg (faire le calcul pour un poulain de 60kg) par 24h,
– mais le lait de jument n’apporte que 500kcal/l ,
– reste à calculer combien de litres il faut fournir à ce poulain de 60kg pour lui fournir l’énergie nécessaire à sa croissance…
Cela explique ces quantités importantes de lait à ingérer, si vous avez fait le bon calcul!  😉 .

3 ) Le poulain tète:
– au moins 5 fois par heure à la naissance,
– 3 à 4 fois par heure au bout d’une semaine de vie,
– 1 fois par heure à 6 mois,
– chaque tétée est brève et dure 40 à 90s,
– il absorbe de 160 à 230g (23cl) à chaque tétée (poulain de cheval de selle à poulain de trait).

4 ) Dans le quotidien, le poulain se voit souvent contraint de bouger pour continuer à téter tandis que sa mère broute en se déplaçant un peu.

5 ) Dès la naissance, dans 50% des tétées, le poulain cesse seul de téter quand il n’a plus faim. Les autres fois, il subit un arrêt de la tétée par le départ franc de la maman. Cela est variable selon les mamans.

6 ) Le poulain qui pousse trop fort sur la mamelle reçoit des menaces et des ‘coups d’arrêt’ (grasset empêchant l’accès aux mamelles, claquement de dents ou smacking, morsure dans le jarret, coup de queue, coup de grasset): il cesse alors les poussées mais continue de téter, voire fait une pause dans la tétée et reprend plus délicatement.

7 ) Le système digestif du poulain baigne ainsi en permanence dans le lait maternel, dont certaines substances (immunoglobulines) permettent de lutter contre les gastro-entérites.

8 ) A quatre mois, le lait représente encore 30% de l’apport énergétique dans l’alimentation du poulain.

9 ) Au moment du sevrage naturel (naissance proche du poulain suivant), les intimidations et agressions de la maman se multiplient lors des tétées, habituant progressivement le poulain à ne plus rechercher ce moment auparavant agréable.

Si vous vous trouvez dans la situation difficile d’assumer un poulain orphelin, l’absolue priorité s’il n’a pu téter sa mère: se procurer du colostrum (il existe des banques, et certains éleveurs en ont toujours dans leur congélateur), quitte à traire la maman décédée.
Aussi difficile soit ce, prenez le temps de passer la tétine (les tétines) du biberon entre les mamelles de la mère afin que cette tétine ait l’odeur recherchée instinctivement par le poulain. Une tétine pour agneau convient mieux qu’une tétine pour veau.

S’il vous est impossible de faire adopter votre poulain, il vous faut l’alimenter avec les produits trouvés sur le marché, de préférence ceux qui sont spécifiquement adaptés aux poulains.

Cependant, la majeure partie (pour ne pas dire tous) de ceux-ci préconisent encore des rations au moins deux fois trop basses.

Soit qu’elles soient basées sur ce qui est consommé par les veaux, c’est-à-dire la moitié de ce qui est nécessaire aux poulains!!! (hé oui, pas le même système digestif, pas la même capacité à profiter!)

Soit qu’elles aient eu confirmation par une étude scientifique pas si vieille que ça; cette étude a, elle aussi, calculé que les poulains n’avaient pas besoin de plus que cette ration-là… en oubliant tout simplement de dire qu’elle suffisait si ces poulains restent couchés à ne rien faire!

Bref, les rations préconisées par les produits pour poulains orphelins ne permettent pas au poulain de vivre bien s’il veut bouger, jouer, ou même digérer! En général, il faut donc au moins les doubler… Sans quoi on peut aller jusqu’à mettre la vie du poulain en danger tant qu’il n’a pas l’âge de brouter.

Voir p59 à 61 de la version PDF:  les préconisations, après étude, de Mlle Prudik, vétérinaire.
Pour savoir comment donner le biberon, voir pages suivantes…
Cette étude a d’ailleurs été déclenchée suite à l’histoire de Sendre.

D’une part, il est risqué de ne donner de lait que trois ou quatre fois par jour (système digestif endommagé).
D’autre part, il est impensable de faire sauter les tétées de nuit: si vous y parvenez, apprenez-lui à boire au seau, et suspendez-lui le seau avec le lait pour la nuit. Surtout, lisez les préconisations de Mlle Prudik: votre poulain pourrait vite se décourager de boire au seau s’il s’y noie.
Enfin, si vous donnez le lait au biberon, il faut absolument lui apprendre à être respectueux, lui faire de temps en temps suivre le biberon et patiemment, systématiquement, ne pas accepter les sautes d’humeurs, etc. si vous voulez l’aider à se comporter correctement pour son âge…

Bien entendu, à ce jour, c’est l’étude la plus récente: la majorité des vétérinaires, des éleveurs, et autres professionnels de la profession n’en ont même pas connaissance et peuvent très mal vous conseiller, de bonne foi…

Il faut avoir vu son poulain orphelin aller doucement vers la mort malgré un respect très scrupuleux des indications des professionnels pour savoir à quel point cette nouvelle étude est primordiale…

Et ceux qui vous racontent que leur poulain s’en est sorti avec trois tétées par jour ne savent pas l’enfer (psychologique, physiologique et physique) qu’ils ont fait vivre à leur rescapé, et la chance qu’ils ont eu de tomber sur une force de la nature.
Certains, dans le même cas que nous pour Sendre, ont dû aller jusqu’à quintupler les doses préconisées pour commencer à voir leur poulain revivre! A bon entendeur… bon courage!

Vous aimez ? Partagez !
  • 1
    Share

13 pensées à propos de “Nourrir au lait son poulain orphelin

  1. bonjour,

    hier ma jument a mis bas mais elle refuse d’allaiter son bb, elle le tape et le mord dès qu’il s’approche.
    elle fait un engorgement et souffre
    J’ai réusi à tirer 150ml de collostrum que bébé a bu au biberon en plus d’une seringue de collostrum artificiel. Hier soir et malgres une perfusion pour la décongestionner elle était agresive envers le bébé, je l’ai donc enlevé de peur qu’elle ne le tue dans la nuit.
    Bébé a tété entre 350 et 400ml toutes les 2h; du lait en poudre pour poulain (120mg pour 1l d’eau est ce assez?).
    Je ne sais pas si je dois rammener la pouliche à sa mère qui se matin avait toujours les tétines douloureuses et a refusé que je la touche…
    Pouvez vous me conseiller svp?
    Merci

    1. Bonjour,

      Votre situation me semble assez difficile et n’est pas dans mes compétences.
      Si vous pouviez trouver un antalgique injectable à votre jument ou un anti-inflammatoire qui soit sans danger par le lait pour votre poulain, ce serait le mieux!
      Vous n’auriez pas un véto efficace près de chez vous, quitte à le harceler au téléphone?
      Et un ostéo ou praticien shia-tsu?
      La montre joue contre vous, c’est une extrême urgence…

      Ne pouvez-vous pas forcer la jument à côtoyer son bébé? Sinon, elle ne s’attachera jamais à lui! Il faut les forcer à se côtoyer en empêchant la mère de faire du mal au bébé, quitte à être très très très très dur avec elle (voir thèse Mlle Prudik sur les méthodes anglaises).
      L’idéal est que le bébé ait le ventre plein tant que vous les mettez en contact, qu’il ne cherche pas à téter, ça rassurera la mère aussi.

      Essayez de joindre Mme Priymenko de l’ENV de Toulouse, c’est elle qui a suivi Mlle Prudik pour sa thèse sur les poulains orphelins, elle vous conseillera peut-être sur la méthode utile pour votre poulain et votre poulinière. En tenant compte de la douleur éprouvée par celle-ci.

      Bon courage, vraiment et tenez-moi au courant quand vous aurez le temps.

      Ghislaine

    2. Pour les quantités de lait, je ne sais pas à quoi ressemble la maman ni le papa, je ne peux me faire une idée… Mais fiez-vous à toutes les indications données dans l’article ci-dessus et dans celui-ci en lien.
      Si c’est un poulain de cheval, c’est sans doute très insuffisant. Pour un poulain de poney, ça dépend de la taille des parents.

      Sur les tout jeunes, au plus souvent vous donnez, au mieux c’est. Débrouillez-vous pour qu’elle ait à volonté au moins une fois en 24h, (mais pas tout le temps) afin de vous rassurer. En effet, il y a toujours une marge entre la théorie et le bébé qu’on a à sauver…

  2. voila j ai un poulain shetland qui est nee il y a 12 h et la mere est decede il prend le biberon mais j ai l impression qui ne boit pas assez pourtant il est debout et n a pas l air mal mais c est la premiere fois et je suis un peu embarrasser de peur qu il ne survive pas si quelqu un a des astuces a me donner sa ma ferai plaisir

    1. En 1/ s’il n’a pas bu de colostrum, s’en procurer urgemment chez un éleveur de chevaux (qui vous le vendra volontiers s’il en a en stock), vraiment urgemment.
      Et appeler un véto pour qu’il aide le bébé au cas où il y ait risque d’infection par le nombril (le cordon).
      En 2/ désinfecter soigneusement le cordon ombilical
      En3/ S’il tète au biberon, c’est génial! Donner du lait spécial poulain. En respectant les concentrations proposées ( ce peut être 100g de poudre pour 1l d’eau chaude par exemple, cela peut varier selon la marque). Et au début, lui donner le biberon très souvent, toutes les heures ou plus, et noter combien il tète.
      Sur 24h, cela vous fera un certain volume.
      Après, on comparera par rapport au poids qu’il pèse si c’est normal. Pensez à le peser dès que vous le pouvez 🙂

      On rajoutera un anti-ulcéreux si nécessaire et une pointe de yaourt pour l’aider au niveau digestif, mais l’urgence, c’est le colostrum!
      Et savoir s’il boit assez.

      Un poulain de cheval boit environ 8l par jour au tout début.
      Il doit être six-dix fois plus petit donc ce n’est pas anormal s’il boit environ 1l.
      Courage, cela va être une belle expérience s’il a eu son colostrum.

      1. Nollet Gustave a répondu:
        « bonjour votre message ma fait plaisir voila je vous donne des nouvelle du petit poney on la appelle charlie et il a 4 jours et se porte bien il mange bien et beaucoup et je doit vous avouez que j ai eu peur au debut maintenant il lui reste plus qu a grandir il est magnifique il commence a courrir un peu dehors et il adore ca il repond a son nom il est comique car quand je l appelle il fait des petit hennissement mais il faut encore que je m adapte pour le nombre de biberon et quel quantite car pour le moment il est passer d une demie heure a une heure pour les biberon et il a +- 1l5 a 2l par jour encore merci de votre message  »

        En espérant que cette nouvelle expérience profite à d’autres!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *